LA MAISON D’ISABELLE EBERHARDT À BATNA, Des appels pour sa réhabilitation

Liberte; le Mercredi 18 Avril 2012
3

Des hommes de culture de la ville de Batna militent pour sauver la maison d'Isabelle Eberhardt, lieu où elle a séjourné et qu'ils considèrent comme un patrimoine culturel. Des pétitions circulent à Batna afin de demander aux autorités locales d'intervenir et procéder au plus vite à sa restauration, à sa réhabilitation et à sa sauvegarde. Cette maison, sise au quartier populaire de Zmala (en face du Sidi Merzoug), qui est un lieu où avait séjourné, durant l’année 1899, Isabelle Eberhardt, menace de tomber en ruines. Dans le livre du journaliste Nour-Eddine Khendoudi intitulé La Biographie de Mohamed Hamouda Bensaï, le défunt philosophe des Aurès écrivait : “Isabelle Eberhardt a séjournée quelque temps à Batna”. Beaucoup de témoignages concordants affirment que, dans cette maison, Isabelle Eberhardt a composé quelques-unes de ses œuvres, peut-être même celle intitulée Portrait d’une fille des Aurès. Un habitant du quartier nous a raconté que l’auteure “résidait dans ce lieu pour faire un reportage sur l’exploitation sexuelle dans une maison qui se situait à quelques pas de chez elle.” Compte tenu de l’état vétuste dans lequel se trouve la maison où a séjourné Isabelle Eberhardt, certaines associations et autres hommes de culture de la wilaya de Batna continuent à appeler à une prise en charge urgente et à une opération de réhabilitation d’un lieu qui fait partie du patrimoine matériel. Le directeur de la culture de Batna, M. Bouguendoura, nous a indiqué que “des membres d'une association m'ont parlé de la maison d'Isabelle Eberhardt, de sa dégradation et sa réhabilitation. Ils m'ont sollicité pour la restauration de cette maison en délabrement. Je leur ai répondu que ce n'était pas de mon ressort de me prononcer et que j'aviserai la tutelle.” Pour sa part, Omar Guerfi, ancien directeur de l’éducation à la retraite, nous a appris aussi que “des contacts avaient été pris avec le directeur de la culture de la wilaya de Batna, qui nous a affirmé qu'il prendrait attache avec la tutelle pour avoir une réponse. Tout le monde semble dépassé par manque de financement pour restaurer, réhabiliter et sauver ce patrimoine de l'oubli.” Les personnes ayant pris contact avec la direction de la culture estiment que préserver et réhabiliter la maison où à séjourné l’écrivaine est une manière de sauvegarder “un patrimoine, une mémoire, un bien commun.” Dans leur communiqué, ils déclarent que “cette maison pourrait devenir un musée ouvert à la visite, accueillant en foule les visiteurs.” Batna décidera-t-elle de préserver la maison d'Isabelle Eberhardt ? Seul le temps nous le dira !
B. B

Categorie(s): culture

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..