La ministre de l’Environnement à Chlef, Insistance sur l’importance de la qualité des CET

Liberte; le Jeudi 27 Novembre 2014
3

Dalila Boudjemaâ, la ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, a expliqué qu’une coordination entre les différents intervenants est obligatoire afin de mener à bien les tâches qui consistent à réaliser un traitement efficace des déchets dans leurs nombreuses étapes.
Lors de la visite de travail et d’inspection qu’elle a effectuée mardi dans la wilaya de Chlef, précisément sur le site du centre d’enfouissement technique (CET) de Meknassa, dans la commune de Oued Sly, à une dizaine de kilomètres du chef-lieu de la wilaya, elle a déclaré en direction des cadres locaux de son secteur : “Vous devez indéniablement jouer parfaitement votre rôle en tant que coordinateurs entre les différentes structures chargées des opérations relatives au traitement des déchets du début jusqu’à la fin pour augmenter leur taux de capacité.” Le centre d’enfouissement de Meknassa est, pour le moment, la seule infrastructure du genre opérationnelle dans la wilaya de Chlef en attendant la réalisation des quatre autres projets similaires, actuellement en chantier ou en voie d’achèvement. Il s’agit de celui d’Oum Drou (un CET à caractère intercommunal) qui assurera la collecte et le traitement des déchets des communes d’El-Karimia, de Harchoune, de Ouled Abbès, de Oued Fodda et d’Oum Drou. Quant aux trois autres projets dont les travaux de réalisation vont bon train, leur implantation est prévue à Boukadir, Ténès et Zeboudj.
En inspectant ces chantiers, Dalila Boudjemaâ a beaucoup insisté auprès des entreprises réalisatrices sur la qualité de leurs travaux et du respect des normes exigées en la matière afin que le traitement des déchets se fasse d’une manière qualitative à tous les niveaux. Selon la ministre, la wilaya de Chlef connaît une avancée considérable et sensible dans le domaine de la protection et de la préservation de l’environnement “grâce aux multiples campagnes de sensibilisation menées par le mouvement associatif local et la société civile à plusieurs niveaux. Et une fois les projets de réalisation des centres d’enfouissement actuellement en cours seront terminés, on aura à traiter annuellement 1,25 millions de m3 de déchets pour l’ensemble de la wilaya”, dira-t-elle.

A. C.

Categorie(s): ouest

Auteur(s): CHENAOUI AHMED

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..