La situation restait confuse hier soir dans le pays , Tentative de coup d’État au Burundi

Liberte; le Jeudi 14 Mai 2015
110669

Un général burundais a annoncé hier la destitution du président Pierre Nkurunziza, en déplacement en Tanzanie pour un sommet régional sur la crise dans son pays, où la situation restait incertaine en fin de journée. Selon la présidence burundaise, le coup d’État, mené par un groupe de militaires “mutins”, a été “déjoué”. Mais il était impossible de savoir dans l’immédiat qui contrôlait le pays, secoué depuis le 26 avril par un mouvement de contestation à la candidature de M. Nkurunziza à la présidentielle du 26 juin. Les manifestations contre un troisième mandat du chef de l’État, au pouvoir depuis 2005, ont été marquées par de nombreuses violences, qui ont fait une vingtaine de morts. Des images diffusées sur les réseaux sociaux ont montré des manifestants en liesse dans le Centre et les quartiers de la capitale Bujumbura, fraternisant avec les militaires. Hier soir, très peu de policiers étaient visibles en ville, où des groupes de manifestants chantaient, des branches d’arbre à la main en signe de paix, et criaient : “Victoire, on a gagné !” Un haut gradé loyaliste a affirmé à l’AFP que des “tractations” étaient en cours entre loyalistes et putschistes pour trouver une solution qui préserverait les “intérêts nationaux”. Les deux camps sont “d’accord pour ne pas verser le sang des Burundais”, a assuré cet officier supérieur.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..