La société indienne a qualifié leur produit de qualité douteuse, Les importateurs du rond à béton répondent à Mittal Steel

Liberte; le Mardi 28 Mars 2006
3

Les importateurs du rond à béton (RAB) soutiennent mordicus que le produit qu’ils introduisent en Algérie est de bonne qualité et conforme aux normes. Pour eux, le RAB importé remplit toutes les conditions exigées par les services des douanes. Selon eux, à chaque opération d’importation, ils fournissent les trois documents demandés par les douanes, justifiant la conformité des analyses chimique, mécanique et isotopique (radioactivité) en plus d’un certificat d’origine du produit. Le Commissariat à l’énergie atomique (Comena) assure le contrôle isotopique, le CTC se charge du volet mécanique et d’autres laboratoires contrôlent l’aspect chimique. Le RAB est contrôlé au plan interne par l’usine productrice, puis par des organismes internationaux indépendants avant d’être embarqué vers l’Algérie. Si l’importateur ne fournit pas ces pièces, le navire ne pourra pas accoster. Ces affirmations sont, en fait, adressées à l’opérateur indien Mittal Steel qui a repris le complexe El-Hadjar, a accusé les importateurs d’introduire en Algérie un RAB de qualité douteuse. À la suite de cette accusation parue récemment sous forme de placard publicitaire sur les journaux, le ministère du Commerce a déclenché aussitôt une enquête à l’échelle nationale par le biais de son Centre de contrôle de la qualité (CACQ).Des échantillons sont ainsi prélevés sur la marchandise au sein des importateurs. Au cours d’une conférence de presse tenue hier à Alger, les importateurs n’écartent pas la possibilité de recourir à la justice face à ces accusations. Il faut noter que la production nationale en RAB est estimée à plus de 400 000 tonnes/an alors que les besoins du pays se situent entre 1,5 et 2 millions de tonnes/an. Invités à prendre part à cette conférence, les représentants des entreprises utilisatrices du RAB importé indiquent que le produit est conforme aux normes NA 86-34. Ils sont catégoriques car les sociétés elles-mêmes procèdent à un autre contrôle du produit avant son utilisation. Sans réellement discréditer le produit de Mittal Steel, ils avouent que le RAB importé est de meilleure qualité. À ce propos, les importateurs déclarent que la norme sur la longueur de la barre (RAB importé) est de 12 mètres tandis que celle produite localement atteint parfois, à peine les 11,90 mètres. Pour leur part, les importateurs accusent Mittal Steel de velléité de monopole sur le marché national. Ils affirment que l’indien leur a proposé son produit fabriqué dans l’usine de l’Ukraine qu’il a également rachetée. Ils précisent que les réactions du producteur indien interviennent à l’issue de l’entrée en vigueur de l’accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne depuis le 1er septembre dernier.Avec cet accord, rappelle-t-on, les importateurs ne paient plus les 15% de droits de douanes et la TVA pour les produits qu’ils importent à partir de l’Europe.Badreddine K.  

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..