LE DGSN À SIDI BEL-ABBÈS, Sortie de la 2e promotion des lieutenants de police externes

Liberte; le Samedi 17 Janvier 2015
123338

Baptisée au nom de l’officier de police Boudjellal Mokhtar, tombé au champ d'honneur en 1994 à l'âge de 45 ans, cette nouvelle promotion compte 411 éléments.

Le directeur général de la Sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel, a présidé jeudi, à l’école de police Tayebi-Larbi de Sidi Bel-Abbès, la cérémonie de sortie de la deuxième promotion des lieutenants de police externes. Baptisée au nom de l’officier de police Boudjellal Mokhtar, tombé au champ d'honneur en 1994 à l'âge de 45 ans, cette nouvelle promotion compte 411 éléments qui ont bénéficié d’une formation théorique et pratique d’une durée de deux ans dans différents modules de droit, technique et sportif.
Selon le directeur de l’école de police Tayebi-Larbi, le contrôleur de police Abdelkader Ourabah, 90,51% des nouveaux lieutenants composant cette seconde promotion sont titulaires d’une licence, 2,19% sont des ingénieurs d’Etat et 7,30% des titulaires de diplôme de master qui ont été tous recrutés sur concours. Huit parmi les nouveaux  lieutenants ont suivi une formation de pilotes d’hélicoptère à l'école de spécialisation sur hélicoptère de Aïn Arnat.
A cet effet, le directeur de l’école a rappelé l’importance nécessaire dévolue par la DGSN, quant à la formation de qualité à même de leur permettre d'accomplir leur mission qui consiste à protéger les citoyens et leurs biens, tout en adoptant la modernité dans la lutte contre la criminalité. Il a, en outre, invité les éléments de la promotion sortante à se prévaloir sur le terrain de discipline, tout en faisant montre de leur compétence et professionnalisme.
La cérémonie a été rehaussée par la présence des autorités locales civiles et militaires de la wilaya qui ont assisté à la prestation de serment accompli par les nouveaux officiers, la passation de l'emblème national remis par la promotion sortante à celle en formation ainsi que par des exercices de combat et de self-défense. L’officier de police Boudjellal Mokhtar est né le 31 juillet 1949 et père de sept enfant.
Il a rejoint le corps de la police en 1975, avant sa désignation à la Sûreté de wilaya de Mascara en1989. Il fut assassiné le 9 mars 1994 dans un faux barrage tendu par un groupe terroriste, sur la route menant à la commune de Hacine de la wilaya de Mascara.
Son corps a été découvert le 29 mars 1994, lors d’un ratissage mené par les éléments de l’ANP dans la forêt Katarnia de la daïra de Sfisef.  

A. B.

Categorie(s): ouest

Auteur(s): Bousmaha A

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..