Le lendemain de sa bourde, Le Figaro se corrige

Liberte; le Mercredi 20 Mai 2015
110771

Dans un article publié hier soir, sur la version numérique du quotidien français, Le Figaro, le terme « militant » a été utilisé pour évoquer l’élimination de plus d’une vingtaine de terroristes par l’ANP. .Un choix qui n’est pas passé inaperçu. La blogosphère algérienne, et même française, a relayé le "détail", et les critiques étaient des plus acerbes contre le titre. Le Figaro, et devant l'ampleur que prenait l'"affaire", s'est vu obligé de faire "marche arrière". Ainsi, ce mercredi à 16h00 (GMT+1), le titre de l'article en question a été changé. De  "Algérie: 22 militants tués par l'armée", il est devenu "Algérie: 22 islamistes tués par l'armée". Que s'est-il passé?

L'article d'hier soir est signé "LeFigaro.fr avec Reuters", soit un "bâtonnage" par un journaliste (ou un stagiaire) d'une dépêche de l'agence de presse britannique. Cette dernière a effectivement utilisé le terme "militant"  dans sa publication, toutefois elle avait "nuancé" son titre qui était "Algerian forces kill 22 islamic State-Tied militants military" ("Les forces algériennes éliminent 22 militants islamistes armés affiliés à l'Etat-Islamique"). 

Capture d'écran dl'article de Reuters publié sur le site de l'agence de presse

L'agence de presse britannique avait cité l'APS qui a repris un communiqué du Ministère Nationale de la Défense (MDN). Elle ajouta une précision, que l'agence de presse algérienne "n'a pas donné plus de détails ni n'a mentionné à quel groupe appartenaient" les terroristes abattus. Reuters citera dans la même dépêche des sources sécuritaires anonymes. Ces dernières  préciseront que les terroristes abattus étaient membre de Djounoud al-Khilafa (Caliphate Soldiers) "une faction d'al Qaida qui avait fait allégeance à l'(organisation autoproclamée) Etat Islamique". 

Ainsi LeFigaro.fr a mal copié Reuters, en rétrécissant le "militants islamistes armés" à "militants". 

La bourde du Figaro est d'autant incompréhensible (même si le "tir" a été rectifié) que ce quotidien même, et bien d'autres médias français, s'était, quelques jours après les attentats de Paris, offusqué que la BBC refuse d’utiliser le terme de « terroriste ». 

Capture écran d'un article du Figaro du 26 janvier 2015

La chaîne anglaise avait présenté les Frères Kouachi et Coulibaly avec le terme de...militants.

Salim KOUDIL

@SalimKoudil

 

 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Salim KOUDIL

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..