Les corps des victimes incendiés par les terroristes, Quatre Patriotes assassinés à Batna

Liberte; le Mercredi 13 Mai 2015
3

L’émoi et la consternation se lisaient, hier, sur tous les visages, à Batna. En effet, la population de la wilaya a été accablée, dès les premières heures de la matinée, par la macabre nouvelle faisant état de quatre morts, tombés, dans un guet-apens qui leur a été tendu par un groupe de terroristes dont le nombre et l’identité ne sont pas encore connus.
Les victimes M. A., R. A., S. L. et A. A., des Patriotes originaires de Hassi-Tamhirt, dépendant d’un détachement exerçant à Merouana, localité située à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest du chef-lieu de wilaya, ont été abattues, vers 5h, au lieudit Chal-Amellel, à mi-chemin entre Merouana et Nafla. Ces Patriotes seront découverts, une heure plus tard, par des habitants de la région.
Les victimes qui, selon Ouzani Omar, président de l’APC de Merouana, se déplaçaient à bord d’un véhicule de type Mégane, ont été surprises par les assaillants, lesquels semblaient avoir bien préparé leur coup. Il ne s’agissait pas, d’après la même source, du fruit du hasard. Les terroristes présumés détenaient certainement des informations précises concernant l’itinéraire et l’heure du passage de leurs victimes. D’après les premières constatations, l’un des quatre Patriotes, ayant quitté la voiture, a riposté aux rafales assassines avant d’être atteint par les hommes armés ayant fait feu et stoppé net le véhicule. Grièvement touché, il rendra l’âme aussitôt.
Les corps de ses trois compagnons restés, quant à eux, à l’intérieur de la Mégane, ont été criblés de balles avant d’être incendiés par leurs bourreaux. Les dépouilles ont été transportées à la morgue de l’hôpital Ali-Nemer de Merouana par les services de la Protection civile. Aussitôt, une vaste opération de ratissage, sous le commandement du général-major Ben Ali, chef de la région militaire de Constantine et du chef de la région militaire de Batna, en présence d’un imposant service de sécurité et des autorités civiles locales de la wilaya de Batna, de la daïra et de la commune de Merouana, a été déclenchée par les éléments de l’Armée nationale populaire (ANP). Toutes les contrées montagneuses proches du théâtre de l’attaque seront passées au peigne fin, afin de mettre la main sur les terroristes présumés. Soulignons, enfin, qu’un jeune militaire avait été blessé par l’explosion d’une bombe artisanale, il y a quelques mois, lors de la découverte d’une casemate désertée.

L.M.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Laldja MESSAOUDI

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..