Les instances internationales saisies incessamment, Les avocats d’Oran reprennent leur grève de la faim

Liberte; le Jeudi 14 Mai 2015
110672

Les avocats du barreau d’Oran ont, depuis hier, repris leur grève de la faim entamée une première fois à la fin du mois d’avril avant d’être interrompue. Ces grévistes dénoncent, à travers leur action, “les abus du pouvoir” et “les malversations” du bâtonnier, Me Haouari El-Wahrani.  Soutenus par la Laddh, ils sont trois à avoir repris la grève au siège du MDS à Alger. Au cours d’un point de presse, Me Dabbouz, président de la Ligue, a assuré que d’autres avocats vont se joindre au mouvement à partir d’aujourd’hui.  

Grévistes de la faim, Me Belkacem Naït Salah, Me Saâdoune Souad et le jeune stagiaire Boutaleb dénoncent “un bâtonnier au-dessus de la loi”. Ils ont souligné qu’il agit “à sa guise” concernant le bâtonnat d’Oran à Oran. Me Saâdoune a rappelé que son ex-mari, Me Chraifia, très proche du bâtonnier, “a refusé de verser la pension alimentaire à ses trois filles”. Elle a dénoncé le comportement du bâtonnier qui l’a suspendu malgré la décision de sa réintégration.
Elle a indiqué que les rares avocats qui l’ont soutenue ont fini par être suspendus ou isolés par le bâtonnier. Me Saâdoune dit être dans l’obligation de saisir les instances internationales pour “dénoncer cet abus”. Même réaction chez Me Naït Salah qui dénonce “des détournements de sommes astronomiques” par le bâtonnier. Il a indiqué que malgré les accusations portées contre lui dans la presse “le bâtonnier n’a jamais réagi. Pour moi, c’est un aveu de culpabilité”. Me Naït Salah compte, lui aussi, saisir les instances internationales comme Transparency International. “Je vais agir en fonction des conventions ratifiées par l’Algérie”, a-t-il dit, précisant qu’il détient des preuves contre Me El-Wahrani.
Faisant la lecture de relevés bancaires, Me Naït Salah a fait remarquer que plusieurs chèques ont été encaissés par le bâtonnier et versés dans son propre compte. Il a cité des montants allant de 2 millions de dinars à plus de 20 millions. “J’aimerais bien qu’il me réponde sur la remise du chèque numéro 564979 d’un montant de deux millions de dinars ?”, a-t-il dit, précisant que le bâtonnier mis en cause doit préciser d’où est venu l’argent pour acheter “une voiture de type 4x4 immatriculée 3072-108-31”.
Le gréviste de la faim s’est aussi interrogé sur la source du financement de ses différents voyages. Me Naït Salah a aussi annoncé la saisine d’instance internationale pour fait “de racisme et de régionalisme primaire”. Le jeune stagiaire Boutaleb a, lui, témoigné quant à son stage de deux ans qui lui a été refusé par le bâtonnier sous prétexte de sa proximité avec les “adversaires de Me El-Wahrani”.

M. M.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Mohamed Mouloudj

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..