Lors d’une assemblée tenue hier à Tizi Ouzou, L’UGTA sévèrement critiquée par la FNTR

Liberte; le Lundi 13 Mars 2006
3

Lors d’une réunion tenue hier pour débattre des suites à donner aux actions de protestation entreprises il y a quelques semaines à Tizi Ouzou afin de dénoncer le directeur de la CNR, le secrétaire national de la fédération nationale des travailleurs retraités, Azzi Abdelmadjid, s’en est pris d’une façon virulente à l’UGTA qu’il a accusée “d’avoir laissé tomber les travailleurs, notamment les retraités, pour défendre les intérêts du gouvernement”.Selon le secrétaire général de la FNTR, “si les conseils d’administration des caisses de sécurité sociale ont perdu, au profit du ministère de tutelle, leurs prérogatives, pourtant consacrées par le décret de 1982, c’est parce que tout simplement il n’y a pas eu de résistance et d’hommes capables de dire halte”.S’attaquant à l’union de wilaya de l’organisation de Sidi-Saïd, Azzi Abdelmadjid ajoutera que “si le problème de la CNR de Tizi Ouzou n’est pas réglé, c’est parce que l’UGTA n’a pas assumé ses responsabilités”. Pour l’orateur, “l’UGTA doit s’impliquer davantage pour pouvoir régler le problème de l’agence de la caisse nationale de retraite à Tizi Ouzou”. Abordant les multiples problèmes que vit l’agence CNR de Tizi Ouzou, M. Azzi a réaffirmé l’entière solidarité de tous les retraités du territoire national envers leurs homologues de Tizi Ouzou et a promis de demander le départ du directeur de l’agence CNR de Tizi Ouzou.Avant lui, le président de l’union de wilaya de l’UGTA de Tizi Ouzou, Bachir Ramdani, a dressé un sévère réquisitoire contre le directeur de l’agence CNR qui est, selon lui, “le premier responsable du marasme que vit depuis plusieurs années cette agence”. Mais pour Bachir Ramdani, il ne faut plus poser uniquement le problème du directeur de l’agence mais aussi celui du directeur général de la CNR qui est aussi responsable. “Le DG de la CNR est un machiavel ; il n’ignore pas qu’il y a bien des retraités qui ne sont pas payés durant 6 ou 7 mois et que l’agence de Tizi Ouzou vit d’énormes problèmes qui vont en s’aggravant, mais il fait la sourde oreille à toutes les revendications”, dira-t-il avant d’appeler les retraités à poursuivre leur lutte tout en allant vers des actions qui vont créer plus de pression sur la direction de l’agence locale.SAMIR LESLOUS

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..