Lutte contre le trafic de stupéfiants à Alger, Plusieurs arrestations et des milliards récupérés

Liberte; le Mardi 13 Decembre 2011
3

Dans le cadre de l’application de son programme de lutte contre la criminalité, les éléments de police de la sûreté de wilaya d’Alger ont réussi à mettre hors d’état de nuire plusieurs réseaux de malfaiteurs et de trafiquants de drogue. Ainsi la division centre de la PJ a démantelé, il y a quelques jours, un réseau de trafic de stupéfiants composé de quatre individus. Cette opération a permis de saisir plus de 25 kg de chanvre indien, 3 véhicules de convoyage ainsi que la somme de 500 millions de centimes et 7 téléphones portables qui servaient de support de communication. Présentés au parquet de Sidi-M’hamed, les mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt. À rappeler dans ce contexte que de janvier à novembre de cette année, pas moins de 11 kg de résine de cannabis, 3 kg d’héroïne (drogue dure), 415 capsules d’héroïne et 41 655 comprimés psychotropes ont été récupérés dans la capitale.  Par ailleurs, les éléments de la BRI ont élucidé l’affaire du braquage d’un véhicule de transport de fonds appartenant à une SARL de transaction commerciale. En septembre dernier, les convoyeurs de fonds de cette société ont été surpris au niveau d’Hydra par un groupe de malfaiteurs qui les ont menacés avec des armes blanches. En plus du véhicule, ces derniers ont emporté la somme de 830 millions de centimes avant de prendre une destination inconnue. Les investigations ont permis d’arrêter l’auteur principal, ses cinq compères, quatre véhicules, des effets acquis avec l’argent volé. Les mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt par le tribunal de Bir-Mourad-Raïs. Dans le même volet, la police de Chéraga vient de mettre fin aux agissements d’un groupe de 12 individus pour cambriolage de locaux commerciaux. C’est suite aux plaintes de citoyens ayant signalé la disparition de différents objets de valeur que l’enquête a été diligentée. Le montant des vols est estimé, en plus de divers effets, bijoux et matériel informatique, à 3,5 milliards de centimes. À Dély-Ibrahim enfin les deux frères, L. G. et L. Y., âgés respectivement de 25 et 30 ans, ne séviront plus. Ces derniers, qui opéraient munis d’armes blanches et avec un chien Pitbull pour délester leurs victimes de leur argent et leurs téléphones portables, ont été arrêtés et écroués par le tribunal compétent. A. F.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..