“MAILLOT-IMCHEDDALEN EN 1950” DE TASSADIT YACINE, Pour les passionnés de l’histoire

Liberte; le Mercredi 7 Mars 2012
3

Maillot-Imcheddalen en 1950. Essai de sociologie et d’histoire est un ouvrage signé Tassadit Yacine, sociologue et enseignante en France, préfacé par André Nouschi et édité par Tira éditions. Tout au long des 232 pages inspirées par une monographie de Maillot en 1950 —parmi d’autres monographies “demandées aux administrateurs de communes mixtes par le gouvernement général de l’Algérie” — Tassadit Yacine dépeint maints aspects de “cette petite bourgade qui a pourtant joué un rôle déterminant durant la guerre de libération nationale”. D’ailleurs, sa population a eu à subir toutes sortes d’exactions de la part de la puissance coloniale. L’auteure remontera jusqu’aux lendemains de l’invasion coloniale, la période se situant entre 1849 et 1871, cette dernière année ayant été “une année particulièrement dramatique pour la Kabylie”, a-t-elle rappelé lors d’une rencontre avec la presse, il y a quelques jours. André Nouschi qui a préfacé l’essai de Tassadit Yacine écrit, en évoquant Maillot : “Elle occupe donc une position stratégique évidente non sans effets sur l’histoire, la politique, non seulement de la Kabylie mais pour toute l’Algérie. Véritable carrefour culturel, Maillot offre une clé pour comprendre la complexité algérienne.” Tout comme sont également évoquées les amendes et les contributions levées par Randon sur les tribus qui résistent (en 1857, 114 000 francs or). “Gueydon frappera en 1872 les tribus kabyles ralliées à El-Mokrani, d’abord du séquestre collectif sur les terres, puis d’une lourde contribution de guerre et d’une soulte de rachat versée en or par ceux qui voudraient reprendre les terres séquestrées. Les Kabyles voisins de Maillot perdent leurs terres et versent à l’administration coloniale une contribution plus lourde en proportion, que l’indemnité de 5 milions de francs or imposée par Bismarck à la France avec la paix de Francfort”, note encore le préfacier. L’éditeur, Brahim Tazaghart, s’est dit, quant à lui, “très heureux d’avoir eu à collaborer avec l’auteur de l’essai et contribué, en éditant ce dernier, à mettre en valeur (méritée) l’histoire particulièrement dense et passionnée de Maillot”.
M B

Categorie(s): culture

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..