MÉDITERRACINÉ, LES JOURNÉES DU FILM MÉDITERRANÉEN, “Une affiche de premier plan”

Liberte; le Mardi 27 Mars 2012
3

La manifestation cinématographique, qui se déroulera la salle Cosmos, aura lieu du 31 mars au 7 avril 2012. Différents films – de nouvelles productions – sont programmés, notamment The Artist de Michel Hazanavicius et Il était une fois en Anatolie de Nuri Bilge Ceylan.Ce sont dix-huit films qui seront à l’affiche de MéditerraCiné, les journées du film méditerranéen d’Alger. Organisé par l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc), en partenariat avec la société de production et de diffusion MD Ciné, cet événement rassemblera, du 31 mars au 7 avril 2012 à la salle Cosmos (Riad El-Feth), bon nombre de cinéastes étrangers et algériens. Plusieurs pays participeront à cette manifestation, dont la Turquie, la Tunisie, Chypre, le Liban, l’Espagne, le Maroc, l’Albanie... Lors de la conférence de presse, hier matin à Dar Abdeltif, Nabila Rezaïg, chef de département cinéma et audiovisuel, a décliné les grandes lignes de cet événement. “Cette rencontre se propose de faire découvrir aux cinéphiles algériens des longs métrages de fiction récents et de qualité, exprimant de diverses manières, les talents, les styles et les tendances du cinéma méditerranéen.” “Il y aura deux séances par jour, à 15h et 18h, à la salle Alpha. Les rediffusions auront lieu le lendemain à la salle Béta”, a-t-elle déclaré. Il était une fois en Anatolie (2011) du réalisateur Nuri Bilge (quatre fois primé au Festival de Cannes en 2003, 2006, 2008 et 2011) sera projeté en ouverture de ces journées du film méditerranéen. Quant à la clôture, le public algérois aura l’occasion de voir en avant-première le film qui a raflé cinq oscars en 2012. Avec quarante-sept nominations, cinquante-deux prix et six césars The Artist de Michel Hazanavicius, avec Jean Dujardin, sera projeté à 18h, pour terminer cette première édition en beauté.  Par ailleurs, le programme offre un panel de plusieurs films récents qui ont remporté de grands succès dans leurs pays respectifs : Dima Brando, 2011, du Tunisien Ridha Behi, 72 Days, 2010, du Croate Danilo Serbedzija ou encore Andalousie, Mon Amour, 2010, du Marocain Mohamed Nadif. L’Algérie sera, quant à elle, représentée par Normal, 2011, de Merzak Allouache. Une dizaine de réalisateurs seront présents pour les débats qui suivront les projections, a souligné Mme Rezaïg. En marge de ces projections, des élèves de l’Ismas et de l’école d’Ouled Fayet, ainsi que des jeunes réalisateurs algériens participeront à des master class qui seront donnés par des professionnels. “MéditerraCiné se veut également un espace d’échanges professionnels et conviviaux entre les cinéastes du bassin méditerranéen et le creuset d’éventuels projets de partenariat, de coproduction, de diffusion (…)” Ces ateliers auront lieu tous les jours à Dar Abdeltif à partir de 11h. “Au total nous proposerons six master class. Ils seront animés par Nuri Bilge Ceylan (Turquie), Ridha Behi (Tunisie), Georges Hachem (Liban), Agusti Villaronga (Espagne), Mohamed Nadif (Maroc) et Marc Baschet (France)”, a précisé l’oratrice. Dans l’esprit de la coopération et de l’échange, ces journées abriteront le cycle Ettore Scola, organisé avec l’Institut culturel italien d’Alger, avec la participation d’un critique italien.
H M

Categorie(s): culture

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..