Mila, 40% des malades chroniques sont des diabétiques

Liberte; le Mercredi 1 Juin 2016
123218

La frange des diabétiques représente plus de 40% de l’ensemble des malades chroniques à Mila. En effet, selon les chiffres de la Cnas, cette catégorie de malades compte 17 751 sujets, soit 40,64% de l’ensemble des malades permanents de la wilaya, dont le nombre est de 43 700 individus, selon Dr Lamdaoui Zoheir, médecin à la Cnas de Mila.
Les diabétiques occupent le haut du tableau des malades chroniques à Mila.
Notre source, qui s’exprimait lundi à l’occasion du lancement de la première campagne de sensibilisation des diabétiques, indique par ailleurs que 90% de ces malades sont insulinodépendants, autrement dit des malades traités à l’insuline. “Ceux qui ont surtout contracté la pathologie à cause de leur régime alimentaire et leur mode de vie qui ne sont pas compatibles avec l’équilibre de l’organisme.”
Pour les 10% restants, non insulinodépendants, c’est-à-dire ils sont traités aux comprimés, leur maladie est héréditaire. Dans tous les cas, le médecin appelle les uns et les autres à pratiquer l’exercice sportif et à adopter un régime alimentaire et une diététique en harmonie avec leur état de santé. Il leur conseille par exemple d’éviter les boissons gazeuses pour leur forte teneur en sucre et de consommer suffisamment de légumes, riches en fibres, et de fruits, en les mettant en garde contre les risques de cécité, de l’insuffisance rénale ou de l’amputation des orteils dans le cas où ils continueraient à ignorer les plans hygiéniques et alimentaires qui leur sont prescrits par leurs médecins. “50% des malades réfractaires finissent par perdre la vue”, avertit-il. Pour sa part, le directeur de la Cnas met en exergue le coût excessif de la prise en charge des diabétiques en expliquant que “plus de 20% des dépenses de la Cnas sont destinés à la prise en charge des diabétiques”. Dr Lamdaoui fustige, par ailleurs, les diabétiques à ne pas jeûner pendant le mois de Ramadhan et à observer scrupuleusement les conseils et orientations de leurs médecins.

KAMEL B.

Categorie(s): est

Auteur(s): Kamel Bouabdellah

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..