Opérateurs publics et privés du secteur des Transports, Amar Ghoul prône la complémentarité

Liberte; le Jeudi 8 Janvier 2015
123330

L’aéroport Abdelhafid-Boussouf de Aïn Bouchekif, dans la wilaya de Tiaret, reprendra ses activités en assurant deux dessertes par semaine, lundi et mercredi, entre Tiaret et Alger.

Après de longues années de mise en veilleuse, l’aéroport Abdelhafid-Boussouf de Aïn Bouchekif, dans la wilaya de Tiaret, reprendra ses activités en assurant deux dessertes par semaine, lundi et mercredi, entre Tiaret et Alger. C’est ce qu’a déclaré le ministre des Transports, Amar Ghoul, lors de sa visite de travail et d’inspection effectuée mardi dans cette wilaya. Dans la foulée, il a exprimé sa satisfaction quant aux travaux d’aménagement, notamment le renforcement de la piste d’atterrissage et les mesures d’accompagnement qu’a connues cette infrastructure qui répond aux normes internationales. Par ailleurs, il a consigné des cycles de formation pour le perfectionnement des employés qui doivent répondre à des exigences, tant sur le plan des prestations que de l’entretien des équipements, afin de rentabiliser la structure. Sur place, le directeur de wilaya des transports a présenté son secteur et les perspectives de développement suivies par le ministre, qui a insisté sur une meilleure prise en charge des voyageurs. Dans ce sillage, il a exhorté le directeur de wilaya de veiller à une régulation adéquate des services fournis aux citoyens par des sorties d’inspection et de surveillance, en faisant montre de fermeté dans l’application stricte de la réglementation. Ainsi, il ira jusqu’à préconiser des sanctions sévères ou des radiations à l’encontre des réfractaires, tout en encourageant ceux qui le méritent parmi l’ensemble des opérateurs du secteur, à savoir les transporteurs, les centres de contrôle technique, les directeurs des autoécoles... Sur un autre volet, le ministre, qui a insisté sur la nécessité d’encourager les jeunes, a recommandé une meilleure organisation entre les différents acteurs privés ou publics qui sont appelés à prôner la complémentarité. Lors de cette sortie, M. Ghoul, accompagné d’une forte délégation, a marqué une halte à El-Deddar, où il a inspecté un ouvrage d’art en voie de réalisation. La situation de la rocade ferroviaire des Hauts Plateaux, qui s’étale sur 748 km, lui a été présentée par des représentants de l’Agence nationale des études, du suivi et de la modernisation des installations ferroviaires. Cette rocade, qui est en voie de réalisation, comprend la voie ferrée reliant Saïda à Moulay Slissen, sur un itinéraire de 120 km, avec 278 ouvrages d’art ; celle reliant Saïda à Tiaret, sur 153 km, avec 195 ouvrages d’art ; celle joignant Relizane à Tissemsilt via Tiaret, sur 185 km; avec 231 ouvrages d’art ; celle reliant Tissemsilt et Boughezoul, sur 139 km; avec 303 ouvrages d’art, et Boughezoul-M’sila, sur 151 km avec 80 ouvrages d’art. Selon les explications fournies, la modernisation de cette voie ferrée permettra d’atteindre la vitesse de 160 km/h. Par ailleurs, en marge de sa visite, M. Ghoul a affirmé que le nouveau programme de réalisation des infrastructures ferroviaires, de l’est à l’ouest, s’étale sur un itinéraire de 1350 km, dont un tronçon de 450 km déjà opérationnel, et le reste est en cours de réalisation.

S. R.

Categorie(s): ouest

Auteur(s): R. Salem

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..