Opération militaire d’envergure sur les monts de Chekfa (Jijel), 50 terroristes, dont des femmes et des enfants, encerclés

Liberte; le Jeudi 30 Mars 2006
3

Cinq jours après l’attentat qui a ciblé une patrouille de l’ANP dans la région de Jijel faisant six blessés, les opérations de recherches, engagées par les forces combinées, semblent commencer à porter leurs premiers fruits. Hier, le commandement des opérations, à travers les premiers bilans des ratissages, et selon des sources sûres, a fini par détenir des éléments d’informations fiables sur la présence de plus de 50 terroristes à l’intérieur du périmètre encerclé par les militaires et les Patriotes. Il s’agit certainement des effectifs d’au moins deux phalanges dont la sinistre katibat Ibad Errahmane de Seddat. Au moment où nous mettons sous presse, les engins lourds du génie militaire, dont des bulldozers, procédaient difficilement, mais sûrement, à des percées dans les maquis du mont de Chekfa. Au même moment, des éléments des forces spéciales — des paras — venaient d’être acheminés sur le terrain des opérations en prévision d’un assaut ou d’une éventuelle incursion dans les bases arrière du groupe terroriste. Selon des témoignages recueillis auprès de la population locale proche des monts encerclés, au moment où les forces de sécurité progressaient sur le terrain, un étrange mouvement des terroristes a été enregistré tout au long de ces dernières 48 heures. Ce va-et-vient des criminels est différemment interprété. Pour certains observateurs, il s’agit de la mise en place par les terroristes de leurs dispositifs de défense. Pour d’autres, il s’agit carrément d’une restructuration – atomisation du groupe passant à des groupuscules afin de passer à travers les mailles des forces de sécurité. Parallèlement à leurs avancées, les forces de sécurité semblent chercher une reddition des terroristes ou du moins la libération, par ces derniers, des femmes et enfants se trouvant en leur compagnie. À cet effet, de nombreux appels sont lancés, par intermittence, par les officiers en charge de l’opération, par le biais de haut-parleurs, en direction du groupe terroriste.Ce dernier se replie actuellement vers ce qui pourrait bien être son QG au lieu-dit Tahra-Ouled-Ammer, connu pour être un terrain accidenté, très boisé et enfermant plusieurs casemates. Comme c’est le cas depuis cinq jours, les forces de sécurité privilégient les opérations nocturnes. Toutefois, des sources proches du commandement préfèrent reléguer au second plan le facteur temps. “Ils ont deux choix : la reddition ou le suicide car nous les aurons, même si on reste ici toute une année”, nous précise-t-on. Reddition d’une nouvelle recrue du GSPCn Alors que l’étau se resserre sur les groupes terroristes dans les monts d’Echkfa, on nous signale la reddition d’un terroriste durant la journée d’hier, à Jijel. L’intéressé, qui s’est rendu aux services de sécurité dans des conditions pas toujours connues, est originaire de la wilaya de Skikda. Âgé de 23 ans et activant au sein des groupes du Zen qui écument le triangle Texana-Djimela-Oujana, il serait, selon des sources sûres, une nouvelle recrue du GSPC.Mourad BOUCHAMA

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..