Oran, 1 200 médecins résidents en grève

Liberte; le Mercredi 13 Mai 2015
110649

Les médecins résidents de la faculté de médecine (Inessmo) d’Oran ont entamé, hier, une grève de deux jours pour dénoncer les lacunes observées dans le cursus de leur formation médicale spécialisée, à savoir l’absence de leur prise en charge dans les stages pratiques et l’inexistence du carnet d’évaluation des connaissances lors des examens, selon le Dr Djellad, délégué du Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra). Des revendications relatives au mauvais déroulement du cursus universitaire sont également pointées du doigt par les grévistes, soulignant dans ce contexte la mauvaise qualité en matière de formation spécialisée.
Les 1 200 médecins résidents protestataires entendent ainsi affirmer leur volonté d’accéder à une formation de qualité, déplorant le fait que l’Algérie soit classée dernière dans les soins médicaux spécialisés, compte tenu, selon eux, de “l’impunité dont semblent jouir les encadreurs”.
Les médecins résidents ont soulevé le problème lancinant du droit à une formation complète du futur médecin spécialiste qui fait les frais des ersatz imposés de façon inconséquente par les deux ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur.
Notre interlocuteur soulignera, à cet effet, que “cela fait plus de 5 ans que nous réclamons l’instauration d’un carnet d’évaluation comme cela se fait de par le monde”, précisant que “le ministère de tutelle renvoie sans cesse cette instauration aux calendes grecques, alléguant que les carnets sont en cours d’impression”.

K. R.I.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): K. REGUIEG-ISSAAD

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..