Oran, 20 ans de prison pour les assassins du clandestin

Liberte; le Mercredi 11 Fevrier 2015
123366

 La cour de justice d’Oran a condamné ce lundi trois hommes accusés d’homicide volontaire avec préméditation, association de malfaiteurs et vol,  à 20 ans de prison ferme alors que le procureur général avait demandé, dans son réquisitoire, la peine capitale. Les faits remontent à avril 2013 quand les services de la Gendarmerie nationale d’Aïn El Bia ont ouvert une enquête sur la disparition, signalée par sa famille, d’un homme de 28 ans. Son corps sera découvert  dans une ferme près du domicile familial. Les premiers éléments de l’enquête convergent vers un assassinat puisque la victime trouvée ligotée avec du fil de fer, avec une blessure crâne. Les investigations des enquêteurs les conduiront à identifier trois suspects, les dernières personnecqu’il a rencontrées avant sa disparition. Ces derniers, interrogés, nieront leur implication dans le meurtre mais seront confondus par le témoignage du frère de la victime. Il dira que le jour du match entre le MCO et l’USMA, son frère, taxieur clandestin,  l’avait déposé au stade lui donnant rendez-vous à la fin de la rencontre pour le raccompagner. Mais il le rappellera pour le prévenir de ne pas compter sur lui puisqu’il avait été sollicité par trois individus pour les accompagner à Canastel. L’enquête relèvera qu’en cours de route, les prévenus demanderont à la victime de changer de cap et de les déposer dans une boîte de nuit à Aïn Turck. Profitant de la nuit, ils passent à l’acte en lui portant des coups avec un objet contondant à la tête, se débarrassant ensuite du corps dans une des fermes de la région. Le véhicule, une Peugeot Partner, sera désossé et revendu sous forme de pièces détachées.

A A.

Categorie(s): ouest

Auteur(s): A. Ayoub

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..