Oran, Le taux de pénétration du gaz encore faible à l’Ouest

Liberte; le Samedi 29 Novembre 2014
123298

Le taux de pénétration du gaz au niveau de la région de la SDO n’est que de 52,43% pour une longueur de réseau gaz qui dépasse 17 000 km.

Présentée une première fois à Sétif, l’exposition du groupe Sonelgaz, réalisée à l’occasion de la commémoration du 60e anniversaire du déclenchement de la Révolution, a pris ses quartiers au Palais des expositions de M’dina J’dida  d’Oran, depuis le 24 novembre et jusqu’au 30 du même mois.
Alors que l’inauguration de cette manifestation a été faite par le P-DG du groupe, Noureddine Bouterfa, en présence du wali d’Oran, le public nombreux, venu découvrir les différentes filiales et projets de développement du secteur du gaz et de l’électricité, a pu aussi apprécier l’espace musée et expos de photos remontant à 1962. Mais plus concrètement, cette exposition, qui regroupe les 36 sociétés du groupe, a été l’occasion pour les dirigeants de Sonelgaz d’annoncer que les objectifs de production d’électricité en Algérie devraient connaître une hausse à l’horizon 2024. “La capacité de production qui était en dessous de 600 mégawatts dans les années soixante est aujourd’hui à 15 000 et atteindra 25 000 à l’horizon 2024”, dira le P-DG de Sonelgaz. Plus près de nous, c’est la Société de distribution de l’Ouest (SDO), qui chapeaute 17 wilayas du Nord-Ouest au Sud-Ouest du pays, qui a atteint aujourd’hui plus de 4 millions de clients entre abonnés réseau d’électricité et réseau du gaz. Pour les deux sous-directions d’Oran et Es- Sénia, un large programme d’urgence d’installation de postes électriques afin de répondre à la demande croissante d’énergie électrique est lancé depuis plusieurs années.
Ainsi de 2013 à 2014, ce sont 441 postes installés pour la zone d’Oran et 239 pour la zone d’Es-Sénia qui connaît pourtant le nombre le plus important de bidonvilles et plus souvent de fraudes. Sur la question du développement des activités, un nouveau déploiement est lancé depuis peu avec la fin de l’externalisation de certains métiers.
C’est le P-DG du groupe qui l’a annoncé lors de sa venue à Oran, en précisant que “désormais l’externalisation se fait en moyens propres, ce sont des filiales du groupe qui sont chargées d’activités comme la distribution, la  relève et la maintenance qui sont en train d’être reprises. Par contre, nous laissons aux sous-traitants les travaux des nouveaux ouvrages”.
Mais le chiffre le plus révélateur de cette exposition nous vient du taux de pénétration du gaz au niveau de la  région de la SDO.
Un taux qui n’est que de 52,43% pour une longueur de réseau gaz qui dépasse 17 000 km. C’est sur ce segment que les efforts vont être les plus grands, puisque l’objectif est d’atteindre un taux de pénétration de 65% d’ici 5 ans.

D. L

Categorie(s): ouest

Auteur(s): LOUKIL D

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..