OUVERTURE DU 7e CONGRÈS ISLAMIQUE DES MINISTRES DE LA CULTURE, La société civile et son apport en débat

Liberte; le Lundi 19 Decembre 2011
3

Il s’est ouvert hier à l’hôtel Hilton et prendra fin aujourd’hui. Organisée par le ministère de la Culture et l’Organisation islamique de l’éducation des sciences et de la culture (Isesco), cette rencontre a vu la participation de tous les ministres de la Culture membres de ladite organisation. Intervenant au moment du déroulement de la manifestation “Tlemcen capitale de la culture islamique 2011”, cette table ronde – qui se déroule pour la seconde fois dans la capitale algérienne (en 2004) – se veut une halte sur les rapports relatifs aux recommandations du 6e congrès. Placée sous le signe de “Vers la consolidation des résultats de l’année internationale des rapprochements des cultures et la promotion du rôle des jeunes dans la construction de la culture, la paix et le dialogue”, cette rencontre de deux jours a été l’occasion de relever un fait important : l’adhésion de la Palestine à l’Unesco.En effet, la ministre de la Culture, Khalida Toumi, le ministre de la Culture et du Tourisme d’Azerbaïdjan, le DG de l’Isesco, Abdelaziz Ben Othmane El-Touijri, ainsi que le SG adjoint de cette organisation se sont félicités de cette “adhésion”, la qualifiant d’un grand pas vers la reconnaissance de l’État palestinien et, probablement, la fin,  proche on l’espère, du joug israélien. Dans son intervention, Mme Toumi a affirmé que la forte présence des différents États et organisations à ce congrès est un indicateur de la volonté de mettre en avant le rôle de l’action culturelle surmontant les défis. Et d’ajouter : “la cause palestinienne est considérée comme le défi majeur culturellement et politiquement.” Tout au long de son allocution, elle n’a eu de cesse de mettre l’accent sur le fait que l’adhésion de ce pays à l’Unesco met à nu le mensonge d’Israël, d’une part, et la protection de ses droits, d’autre part. Et de faire part de son vœu de voir tous les membres de l’Isesco œuvrer pour que la culture palestinienne soit mise en avant. Par ailleurs, l’accent sera également mis sur l’importance de promouvoir la culture de la paix et du dialogue. A. I.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..