Plainte de la ministre de la culture contre Louisa Hanoune, Le PT : “On est prêt à remettre les mandats parlementaires”

Liberte; le Dimanche 10 Mai 2015
3

Décidément, la guerre ne fait que commencer entre le Parti des travailleurs (PT) et la ministre de la Culture, Nadia Labidi. Après les accusations proférées publiquement à son encontre, d’abord par la secrétaire générale du parti, ensuite par les députés, la ministre de la Culture  a décidé de déposer une plainte contre Louisa Hanoune pour “diffamation”.
Si la plainte de la ministre est portée contre la seule personne de Louisa Hanoune, la direction du PT estime, en revanche, qu’il s’agit d’“une affaire politique et non pas personnelle”. Joint par téléphone hier,
Djelloul Djoudi, chef du groupe parlementaire et porte-parole du parti, a, de prime abord, tenu à noter que le parti “prend acte” de la décision prise par la ministre, à travers laquelle, souligne-t-il, elle engage “la responsabilité du Premier ministre et celle du président de la République, donc elle engage les institutions de l’État”.
M. Djelloul Djoudi juge, du coup, que cette affaire “n’est plus personnelle mais politique”, tant qu’elle oppose une chef de parti aux institutions de l’État.
Pour lui, tant qu’on s’attaque à Louisa Hanoune en sa qualité de responsable du parti, c’est le PT dans son ensemble qui est visé. Tout en rappelant que les députés ne peuvent être poursuivis en justice pour avoir critiqué une démarche d’un membre du gouvernement, M. Djoudi dit néanmoins préférer “laisser la justice poursuivre son cours normal”. Il soutient, cela dit, que le groupe parlementaire du parti à l’APN ne compte pas faire marche arrière et “est prêt à remettre les mandats parlementaires” pour aller défier en justice la ministre de la Culture. “Nous maintenons nos accusations contre la ministre de la Culture et nous détenons tous les documents prouvant son implication dans un ‘conflit d’intérêts’.”
Mme Labidi est, pour rappel, accusée d’avoir permis “le financement public du projet de film Le Patio produit par Procom International qui aurait bénéficié d’un financement de 12 milliards de centimes, après intervention d’un responsable du ministère auprès de la commission de lecture de la manifestation ‘Constantine, capitale la culture arabe’”.

F.A.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Farid Abdeladim

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..