Plus de 40 000 cas enregistrés en 2010 , La violence en milieu scolaire se banalise

Liberte; le Dimanche 18 Decembre 2011
3

Plus de 40 000 cas de violence (0,50%) entre les élèves tous niveaux confondus ont été recensés en 2010, a révélé hier à Alger Mme Latifa Remki, directrice des activités culturelles et sportives et de l'action sociale au ministère de l'Éducation nationale. “40 043 cas de violence entre élèves tous niveaux scolaires confondus, 6 099 cas de violence à l'égard du personnel enseignant et administratif,4 129 autres cas du personnel enseignant et administratif contre des élèves, 4 129 à l'égard des élèves et 745 actes de violence commis par des personnels enseignant et administratif entre eux, ont été enregistrés durant l'année scolaire 2009/2010 à travers le territoire national”, a précisé Mme Remki lors du Colloque international sur la jeunesse et la violence dans le milieu scolaire dans les pays du Maghreb. Cet état des lieux se base, selon Mme Remki, sur une étude exhaustive sur l'évolution de la situation de la violence et de la consommation de la drogue en milieu scolaire portant sur la période de 2000 à 2011. Pour ce qui est de la consommation d'alcool et de drogue en milieu scolaire, la même responsable a signalé 132 cas recensés. L'étude suscitée fait ressortir que la violence en milieu scolaire est un fait réel, mais dans des proportions restreintes. L'élève est tantôt victime tantôt auteur de faits de violence et l'adulte (enseignant ou agent administratif) peut, lui aussi, se retrouver dans la situation de victime, selon cette étude. Mme Remki a également noté que l'insécurité règne aux abords immédiats de certains établissements. Quand la violence est plus ou moins bien gérée et contrôlée à l'intérieur, elle se déplace à l'extérieur, aux abords immédiats de l'établissement scolaire. Elle a, enfin, souligné que des actions ont été menées par le ministère de l'Éducation nationale notamment en matière de consolidation de la stratégie nationale de lutte contre la violence et les fléaux en milieu scolaire. Organisée par le laboratoire de changement social de l'université d'Alger (II) et le Centre des études maghrébines modernes de Tunis, cette rencontre a été ouverte par MM. Boubekeur Benbouzid et Rachid Harraoubia, respectivement ministre de l'Éducation nationale et ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Cette rencontre de deux jours porte notamment sur la violence dans le milieu scolaire, ses causes et ses répercussions psychosociales. R. N./APS

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..