Pôle urbain de Kalitoussa (Annaba), Plusieurs assiettes récupérées au profit des équipements publics

Liberte; le Mercredi 1 Juin 2016
123229

Cette action a été suivie de la destruction des habitations, ce qui a permis à l’État de récupérer plusieurs assiettes, au niveau desquelles des équipements publics sont d’ores et déjà programmés.

Une opération de recasement vient de cibler plusieurs familles au pôle urbain de Kalitoussa (commune de Berrahal), installées depuis des années dans des logements précaires. Cette action a été suivie de la destruction des habitations, ce qui a permis à l’État de récupérer plusieurs assiettes, au niveau desquelles des équipements publics sont d’ores et déjà programmés.
L’opération en question a été conduite par le chef de daïra, assisté par le P/APC Nacer Benali, en présence des responsables de l’OPGI, de la DTP, de la DUC, du service technique de l’APC, entre autres, ainsi que la Protection civile et surtout un important dispositif sécuritaire, principalement la Gendarmerie nationale, dont les éléments du GIR d’El-Hadjar. Au total, elles sont 14 familles.
Leurs maisons, dit-on, sont construites sur des espaces retenus il y a quelques années dans le cadre du projet structurant du nouveau pôle urbain de Kalitoussa. Au départ, les chefs de famille ont refusé de quitter les lieux sans des indemnités. “Nous sommes nés et avons grandi dans un environnement rural, loin de la pollution et du béton des HLM. Nous avons aussi notre mode de vie. En plus, les logements dans les immeubles ne nous intéressent nullement. C’est pour cela que nous exigeons des lots de terrain pour la construction de maisons individuelles et nous estimons que nos doléances sont légitimes.” C’est ce qu’ont exigé dans une première phase les habitants. Mais grâce à un travail en profondeur, mené des jours durant par les autorités de la ville (chef de daïra et maire), les familles concernées sont finalement revenues à de meilleurs sentiments ayant facilité le déroulement de cette opération. Les services de l’APC ont mobilisé plusieurs moyens roulants afin de permettre le recasement des familles en question dans des appartements décents, nouvellement réceptionnés. Lors de ses nombreuses sorties sur les lieux durant les mois de mars et d’avril derniers, le wali de Annaba a annoncé que les choses bougeaient dans le bon sens. Mais, reconnaîtra-t-il, “si en matière de bâti, nous sommes en avance, ce n’est pas le cas en matière de réseaux divers, tels les aménagements et réseaux d’assainissement et d’AEP. Aussi, j’ai donné des instructions fermes pour rattraper les retards. Une chose est évidente, d’ici la fin de la prochaine saison estivale, c’est toute la cité des 1950 logements du pôle urbain de Kalitoussa qui sera totalement occupée, ainsi que la mise en service des infrastructures scolaires, de santé, des kiosques multiservice et une annexe de l’APC. D’ici là, nous allons mettre en œuvre également la sécurité par la réalisation d’une brigade de la gendarmerie et deux commissariats de police”.

BADIS B.

Categorie(s): est

Auteur(s): B. BADIS

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..