Pour avoir agressé un étudiant en pharmacie dans l’enceinte de la faculté d’Alger, Un membre de l’Unea condamné à 3 mois de prison avec sursis

Liberte; le Mercredi 7 Decembre 2011
3

Trois mois de prison avec sursis, 20 000 Da d’amende et 20 000 DA de dommages et intérêts est le verdict prononcé, il y a quelques jours, par le au tribunal de Sidi-M’hamed à l’encontre du responsable du bureau de la wilaya d’Alger de l’union nationale des étudiants algériens Unea pour “insultes, coups et blessures volontaires”. Les faits remontent au 22 mai dernier lorsque les étudiants du département de pharmacie avaient pris la décision de mettre fin à leur mouvement de grève. Le premier responsable de la coordination des étudiants en pharmacie d’Alger, Rachid Chouitem, qui supervisait les actions de protestation, s’est fait agresser et tabasser dans l’enceinte même de l’université d’Alger 1 par l’étudiant en médecine et responsable du bureau d’Alger de l’Unea. “Une pure violation de la franchise universitaire qui expose son auteur à des sanctions disciplinaires voire à une exclusion”, explique la victime. Selon Rachid Chouitem, “les motifs de l’agression s’expliquent par le fait d’avoir dénoncé à travers la presse et la télévision le business des polycopiés auquel s’adonnent les membres de l’Unea”. Et d’ajouter : “une plainte a été déposée le jour même. La tutelle, les responsables de l’université d’Alger et du département de pharmacie ont été saisis, mais à ce jour, aucune sanction n’a été infligée à mon agresseur. J’ai placé ma confiance en la justice ; heureusement que je n’ai pas été débouté. Le verdict m’a vraiment soulagé ainsi que tous les étudiants victimes de cette hogra.”M. B.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..