Rapport de l’enquête parlementaire sur la hausse des prix des produits de consommation, Vote des députés demain

Liberte; le Samedi 17 Decembre 2011
3

Le rapport de la commission, présidée par le député Kamel Rezgui, sera transmis à la presse nationale, puis mis en ligne sur le site Web officiel de l’APN.Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur la pénurie et l’augmentation subite des prix des produits de grande consommation ayant entraîné des émeutes en janvier dernier sera exposé en plénière aux députés, demain. Les membres de la Chambre basse devront valider, puis voter en faveur de la diffusion, de ce document, au large public. Il a été, en effet, décidé, par les hautes autorités de ce pays, de réserver à ce rapport un sort différent de celui occulte auquel ont eu droit les précédentes enquêtes parlementaires. À l’issue de la séance du vote, le document sera distribué aux journalistes qui couvrent l’événement. Il est attendu que la presse nationale publie dans ses éditions du lendemain ou surlendemain, de larges extraits de ce rapport, qui donne de manière non exhaustive, les causes de la hausse des prix des articles de première nécessité, notamment l’huile et le sucre, et émet des recommandations à mettre en œuvre par le gouvernement. Le rapport sera, en outre, mis en ligne sur le site officiel de l’APN afin que les citoyens puissent le consulter dans son intégralité. Même si l’objet de cette dernière enquête parlementaire n’est porteur d’aucun enjeu politique majeur qui aurait incité les autorités publiques à le garder secret coûte que coûte, la publication du rapport de la commission, présidée par le député Kamel Rezgui, permet d’espérer que le Parlement inaugurera une tradition de bonnes pratiques. Il faut croire qu’en près de trente ans, l’Assemblée nationale a institué de multiples enquêtes parlementaires, allant de l’affaire de pots-de-vin dans la passation de marchés pétroliers, du scandale de détournement des 26 milliards de dollars dans une conjoncture de crise économique nationale aiguë ou encore de la fraude électorale et les tragiques événements de Kabylie. Dans aucun des cas, les citoyens n’ont eu droit de connaître les conclusions auxquelles sont parvenus les députés à l’issue de leurs investigations. La commission parlementaire, chargée d’enquêter sur la fraude électorale aux législatives de 1997 qui ont permis au RND de rafler la majorité absolue des sièges de l’institution, a marqué les esprits à cause de la disparition énigmatique de son président avec le rapport définitif de l’enquête. C’est dire que la volonté du bureau de l’APN de rendre public, avec l’aval du président de la République et le Premier ministre, le rapport de la commission d’enquête, installée en mai dernier, est significative. À relever, par ailleurs, que les recommandations, émises par la commission Rezgui, vont dans le sens souhaité par le gouvernement, particulièrement en matière de limitation de la subvention des produits de large consommation aux seuls revenus moyens ou bas. Souhila H.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..