Référendum sur la gestion des œuvres sociales, La Direction de l’éducation du centre d’Alger pointée du doigt

Liberte; le Jeudi 8 Decembre 2011
3

Le référendum sur les œuvres sociales du secteur de l’éducation s’est déroulé hier à travers l’ensemble des établissements scolaires. “Le scrutin s’est déroulé, dans l’ensemble, dans de bonnes conditions”, estiment les principaux syndicats. Des défaillances ont été toutefois signalées à travers quelques centres de vote. C’est notamment le cas à Alger-centre où le référendum a eu lieu sans les observateurs de nombreux syndicats tels le Cnapest et l’Unpef. En effet, selon le chargé de communication du Cnapest, “en dépit des instructions de la tutelle pour faciliter le travail des syndicats, la Direction de l’éducation du centre d’Alger a failli à sa mission. Il était convenu que pour Alger-Centre les syndicats délivrent les autorisations à leurs observateurs. Mais une fois sur les lieux, l’accès leur a été refusé sous-prétexte que leur nom ne figurait pas sur la liste”, s’insurge Boudiba. Et d’ajouter : “ceci peut ouvrir la porte à toutes sortes d’accusations de fraude ou autres. Quoi qu’il en soit, nous avons réussi à faire du 7 décembre 2011 une date historique vu l’engouement.” Même constat du côté du Snapest qui dénonce “l’abus de pouvoir d’une directrice d’école à Tizi Ouzou qui a refusé à notre coordinateur de voter. Si c’était une méconnaissance des lois, le problème aurait pu être réglé par un coup de file au DE de la wilaya”.M. B.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..