Réseau international de vol de véhicules à Sidi Bel-Abbès, 10 ans de prison pour le principal accusé

Liberte; le Samedi 24 Janvier 2015
123342

Les faits de cette affaire remontent au 22 février 2013, lorsque les éléments de la police judicaire, agissant sur la base d’informations d’Interpol, ont réussi à localiser à Sidi Bel-Abbès, grâce au système du GPRS, un véhicule de marque BMW volé en Allemagne.

À l’issue de 4 jours de procès et une journée de délibération, le tribunal criminel près la cour de Sidi Bel-Abbès a condamné, jeudi dernier, B. S., 35 ans, et principal accusé de l’affaire du réseau international de contrebande et de vol de véhicules haut de gamme, à 10 ans de prison ferme et prononcé des peines allant de 2 à 4 ans de prison assorties d’amendes de 50 000 et 200 000 DA à l'encontre de 12 de ses complices pour association de malfaiteurs, faux et usage de faux de documents administratifs, escroquerie et contrebande.
Le tribunal criminel a également décidé de relaxer 19 présumés accusés dans cette affaire et la confiscation de 7 véhicules acquis dans le cadre de l’Ansej.
Les faits de cette affaire remontent au 22 février 2013, lorsque les éléments de la police judicaire agissant sur la base d’informations d’Interpol signalant le vol d’un véhicule de marque BMW en Allemagne, le 30 août 2012, localisé à Sidi Bel-Abbès, grâce au système du GPRS.
L’enquête de la police judiciaire a abouti, dans un premier temps, au démantèlement du réseau international spécialisé dans la contrebande et le vol de véhicules haut de gamme provenant d’Europe via le Maroc. L’approfondissement des investigations a permis de remonter la filière qui a conduit à la découverte d’éléments intéressants pour l’enquête, notamment le faux et usage de faux, et l’établissement ainsi que la délivrance illégale de vrais-faux documents administratifs. À cet effet, l’enquête a révélé l’implication de nombreux employés des services des daïras et de l’état civil de différentes communes de la wilaya et qui opéraient en étroite coordination avec des maquignons originaires de différentes wilayas, ainsi qu’avec des patrons d’agences de location de voitures financées par l’Ansej.
À l’issue des investigations, les enquêteurs de la PJ ont réussi à épingler le principal accusé, B. S., et ses 31 complices et la récupération de 79 voitures, dont 4 (hypothéquées) acquis dans le cadre de l’Ansej. Dans son réquisitoire, l’avocat général a requis la perpétuité contre le principal accusé.
La défense, pour sa part, a plaidé le bénéfice des circonstances atténuantes pour certains des accusés et l’acquittement pour d’autres ainsi que la restitution des véhicules saisis à leurs propriétaires.  

A. B

Categorie(s): ouest

Auteur(s): Bousmaha A

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..