Résultat du référendum sur les œuvres sociales de l’éducation nationale, Les urnes ont tranché pour la centralisation

Liberte; le Samedi 10 Decembre 2011
3

Le bulletin n°1, préconisant le maintien du mode de gestion au sein de commissions de wilaya chapeautées par une commission nationale, a remporté la majorité des voix, avec 298 534 sur les 482 484 voix exprimées. Les travailleurs du secteur de l’éducation nationale ont définitivement tranché, mercredi dernier, sur le mode de gestion des œuvres sociales de l’éducation nationale. Le choix de la grande majorité s’est porté sur le bulletin n°1, qui préconise une gestion centralisée défendue par deux syndicats, à savoir le Cnapest et l’Unpef, au grand dam de la majorité des autres syndicats qui ont fait campagne pour la gestion au sein des établissements. Ce sont finalement pas moins de 298 534 travailleurs tous corps confondus qui se sont prononcés pour le maintien de l’ancien mode de gestion, soit 61,87%. Selon les chiffres des différentes Directions de l’éducation qui nous ont été communiqués par les deux syndicats vainqueurs, le nombre de travailleurs inscrits s’élève à 545 462, 496 208 ont pris part à l’opération de vote, 13 724 bulletins ont été déclarés nuls et 482 484 voix exprimées. Le bulletin n°2 défendant le principe de la décentralisation par la gestion des œuvres sociales par les établissements n’a finalement remporté que 183 951 voix, soit 38,13%. Pourtant, dans certaines wilayas, nombreux sont ceux qui ont glissé le bulletin n°2 dans l’urne. à Oran et Djelfa par exemple, le taux de voix exprimées pour la décentralisation a atteint respectivement 81,30% et 80,08%. à Alger-Centre et Alger-Ouest l’écart n’était pas très important. 52,38% contre 47,62%, et 54,25% contre 45,75%. Ce qui n’était pas le cas pour Alger-Est, puisque 77,86% se sont prononcés pour la centralisation. Ce qu’il y a lieu de relever aussi est l’engouement des travailleurs pour ce double scrutin. Le taux de participation a atteint 90,97%. “C’est du jamais vu ! Cela prouve l’importance accordée par les travailleurs aux œuvres sociales”, commente le coordinateur national du Cnapest. Selon Nouar Larbi, cet engouement est le fruit des efforts consentis par les syndicats, notamment le Cnapest et l’Unpef. “Pour ce qui est du résultat, 61,85% pour la centralisation, ceci prouve que les travailleurs veulent préserver et sauvegarder la solidarité nationale et éviter l’émiettement des fonds des OS.” Le coordinateur du Cnapest ne manquera pas de faire un clin d’œil à la tutelle “qui a réussi la tenue des élections au niveau de 23 000 centres de vote sans défaillance et sans toucher au droit des élèves”, qui ont eu cours le plus normalement du monde. Pour M. Larbi, “les syndicats ont réussi à donner une leçon de démocratie en réussissant leurs campagnes respectives sans incident. Et puis, la libération des OS de la dominance syndicale nous fera gagner un syndicat qui est la FNTE-UGTA”. Il redeviendra le syndicat des travailleurs et non celui des OS. Il faut signaler, enfin, que les résultats définitifs ainsi que l’arrêté relatif au mode de gestion seront annoncés le 13 décembre par la tutelle. Le lendemain, d’autres élections se dérouleront au niveau des établissements qui n’ont pas encore élu leurs représentants. L’élection des 9 membres des commissions de wilaya se dérouleront le 17 décembre. Les présidents ainsi que leurs deux assistants éliront le 24 décembre les membres de la commission nationale. Les commissions seront installées les 28 et 29 du mois en cours. MALIKA BEN

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..