Retards dans la réalisation de projets et laisser-aller, Le wali de Chlef sévit

Liberte; le Dimanche 8 Mars 2015
123448

Le wali a pris, sur-le-champ et à chacune de ses haltes, une série de mesures disciplinaires et de sanctions pour les retards accumulés dans la réalisation de certains projets.

En inspectant, à la fin de la semaine écoulée, les projets actuellement en cours de réalisation dans la daïra de Chlef, qui compte les communes de Chlef, Sendjas et Oum Drou, le wali Aboubakr Essedik Boucetta a pris, sur-le-champ et à chacune de ses haltes, une série de mesures disciplinaires et des sanctions.
à vrai dire, les retards accumulés dans la réalisation de certains des projets concernant plusieurs secteurs d’une part, et d’autre part la négligence et le laisser-aller remarqués sur le terrain de la part de quelques responsables dans la gestion et le suivi du développement local dans les communes en question n’ont, en aucun cas, laissé le wali indifférent. Celui-ci a demandé au chef de daïra de suspendre le secrétaire général de l’APC de Sendjas. “Non seulement il n’a même pas préparé cette visite, mais plus grave encore, il a brillé par son absence aujourd’hui. Voilà pourquoi le wali a décidé de le suspendre”, nous confirme-t-on lors de cette visite.
Toujours dans la même commune, précisément à Sidi Salah, et après s’être entretenu avec les citoyens de la ville qui lui ont exposé leurs nombreuses préoccupations, le wali a donné son accord quant à l’inscription d’une salle de soins et d’un arrêt de bus. “Comme vous le voyez, c’est une localité située tout près des monts de l’Ouarsenis, c’est pourquoi il fait très froid et il neige presque durant toute la période hivernale. Et face à ces difficiles conditions climatiques, nos enfants font le navette entre la maison et l’école à pied”, font savoir les mêmes citoyens au wali, qui leur a assuré que le problème relatif au transport scolaire sera bientôt résolu.
Au stade de football de la même commune, le wali s’est enquis de la situation dans laquelle se trouve cette infrastructure. Sur place il a demandé aux responsables techniques et administratifs concernés de préparer une fiche technique et d’activer la réalisation des gradins qui sont presque inexistants. Il a également demandé au P/APC d’entamer une procédure judiciaire pour l’évacuation d’un individu qui occupe illégalement un espace derrière le mur de clôture du stade, ce qui a toujours empêché son extension.
Et lorsqu’on a fait savoir au wali que le gardien de cette infrastructure n’ouvre les portes du stade que si on lui glisse quelques sous, il a immédiatement exigé sa suspension.
La même mesure disciplinaire sera aussi infligée au directeur de l’école primaire d’El-Kenansa à Sendjas que le wali a visitée, ne trouvant pas le directeur à son poste.

A. C.

Categorie(s): ouest

Auteur(s): CHENAOUI AHMED

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..