Souscripteurs AADL et LPP, Les préaffectations avant la fin de l’année 2015

Liberte; le Mercredi 20 Mai 2015
110762

Avant la fin de l’année 2015, l’Agence de l’amélioration et du développement du logement (AADL) délivrera les préaffectations à la majorité des souscripteurs du programme 2001 et 2002.
Ces “anciens” demandeurs connaîtront à cette échéance les sites où sont édifiés leurs logements, l’étage et autres détails… Si leurs cités sont achevées et totalement prêtes, ils pourront bénéficier d’une affectation immédiate, voire  d’une remise de clés carrément. Les postulants à la formule logement public promotionnel (LPP) recevront, eux aussi, leurs préaffectations à la même période, c'est-à-dire avant la fin de l’exercice actuel.
La priorité est accordée aux candidats AADL de 2001 et de 2002, transférés à l’Entreprise nationale promotion immobilière (ENPI), puisque leurs salaires ont été, entretemps, augmentés pour se situer au-delà de la fourchette requise pour la location-vente, à savoir 24 000 et 108 000 DA. La bonne nouvelle a été annoncée, hier, par le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, au cours de la première réunion trimestrielle d’évaluation de l’état d’avancement des programmes. Ainsi, il est fort probable que ces postulants ouvrent les portes de leurs appartements dès le 1er trimestre 2016. Pour les candidats du programme de l’année 2013, appelés communément AADL 2, ils recevront, quant à eux, les ordres de versement pour le paiement de la deuxième tranche, à partir du 3e trimestre 2015 ou au plus tard au début du 1er trimestre 2016. Par ailleurs, le ministre a donné instruction au DG de l’AADL de régler définitivement, dès la fin du mois de juin, le problème de ceux qui n’ont pas obtenu de réponse depuis presque deux ans. Cette frange représente près de 4% de l’ensemble des souscripteurs. “Je ne veux plus entendre parler de ce sujet”, dit-il à l’adresse de ce DG.

AADL 2 : les ordres de versement pour la 2e tranche à partir du 3e trimestre 2015 ou, au plus tard, au 1er trimestre 2016
Une chose est certaine, 1 250 000 logements ont été réceptionnés durant le dernier quinquennat (2010-2014), soit la totalité de l'objectif tracé dont 328 000 en 2014. “Le chiffre est appréciable, quand bien même il paraît invraisemblable, voire suscitant une désapprobation de la part de certaines gens. Cependant, les dizaines de milliers d’habitants relogés prouvent la véracité de ces statistiques.” Mieux, le département de M. Tebboune escompte réceptionner 350 000 logements, toutes formules confondues, durant l’année en cours. L’autre aspect sur lequel a insisté M. Tebboune a trait à l’éradication des bidonvilles. Dans certaines wilayas, ce phénomène sera éradiqué dès la fin de l’année 2015 et il le sera pour tout le territoire national au 1er trimestre 2016. “Alger deviendra, de ce fait, la première capitale africaine qui élimine ses bidonvilles”, promet le ministre qui semble plus que jamais déterminé à relever ce défi.  Sur un autre volet, Abdelmadjid Tebboune a évoqué la gestion catastrophique des cités AADL. L’Inspection générale des finances (IGF) a, selon lui, établi un rapport accablant sur la société Gest-Immo, chargée de la gestion immobilière des sites de l’AADL. Une entreprise qu’il qualifie de “budgétivore”. Citant les conclusions du rapport de l’IGF, il lancera tout de go : “Pas bien à voir. Sur certaines situations, nous avons même déposé des plaintes.” Le sort à réserver à cette société est actuellement en réflexion au ministère.  

B. K.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Badreddine KHRIS

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..