Travailleurs non déclarés à l’ouest du pays, Mise en demeure à l’encontre de 80% des employeurs

Liberte; le Lundi 1 Decembre 2014
123301

Ainsi, les chiffres avancés par l’inspection régionale du Travail font ressortir que sur un nombre de 6400 employés exerçant dans plus de 2300 entreprises, il a été dénombré 1140 employés dépourvus de couverture sociale.

Plus de 80% d’employeurs activant dans six wilayas de l’ouest du pays ont été mis en demeure par les services de la Cnas à se conformer au règlement en vigueur concernant la déclaration de leurs employés auprès des services de la sécurité sociale, avons-nous appris de sources concordantes. Seuls 20% d’employés non déclarés ont été enregistrés par les inspecteurs du travail au cours des 10 premiers mois de cette année dans six wilayas de l’Ouest que chapeaute l’inspection régionale du travail à Oran, indique-t-on. Ce bilan qui a été établi sur la base d’un travail de coordination interwilayas, dans le cadre de la redynamisation des actions des brigades mixtes créées en 2005, vise à sensibiliser les chefs d’entreprise aux risques liés au travail au noir.
Ainsi, les chiffres avancés par l’inspection régionale du travail font ressortir que sur un nombre de 6400 employés exerçant dans plus de 2300 entreprises, il a été dénombré 1140 employés dépourvus de couverture sociale. Ces infractions ont été officiellement notifiées aux employeurs récalcitrants avec la mise en demeure coercitive d’appliquer la loi en matière de protection sociale des travailleurs salariés.
La même source ajoute, d’autre part, que 590 lieux de travail ont été visités par les brigades mixtes. Les conclusions de ces sorties ont concerné plus de 1500 travailleurs, dont 640 d’entre eux ne bénéficient pas de couverture sociale, assure-t-on. Par ailleurs, les responsables de l’inspection régionale du travail vont proposer au ministère de tutelle la mise en place d’un dispositif permettant l’élaboration directe d’une déclaration systématique au profit des travailleurs qui ne sont pas déclarés. Cette procédure devra leur favoriser l’obtention de la carte Chifa et bénéficier du remboursement de leurs médicaments au même titre que les autres assurés. En somme, une véritable petite révolution qui viendra soulager les chefs de famille et mettre un terme aux dépassements de certains patrons d’entreprise.

K. R-I.

Categorie(s): ouest

Auteur(s): K. REGUIEG-ISSAAD

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..