Tribunal criminel de Sidi Bel-Abbès, Sept ans de réclusion pour trafic d’ecstasy

Liberte; le Jeudi 27 Novembre 2014
3

Sept ans de réclusion assortie d’une amende de 50 000 dinars a été prononcée, mardi dernier, par le tribunal criminel de Sidi Bel-Abbès à l’encontre de trois prévenus : G.M.A., D.Y. et B.C, âgés respectivement de 21, 25 et 32 ans pour détention, transport et trafic de drogue et psychotropes dans le cadre d’une bande criminelle organisée. Selon l’arrêt de renvoi de la chambre d’accusation, les faits de cette affaire remontent au 26 mai 2014, lorsque les éléments des Douanes algériennes ont intercepté, à 20h, un véhicule de location de marque Renault Symbol au niveau de l’échangeur de l’autoroute Est-Ouest menant à la commune de Sidi Ali-Boussidi avec à son bord deux individus en provenance de Maghnia et se rendant à Alger. Lors de la fouille du véhicule, les douaniers ont découvert  200 pilules d’ecstasy dissimulées sous la garniture de la porte avant-droite. Le conducteur, D.Y., et son compagnon, G.M.A., ont été arrêtés et la marchandise saisie.
Lors des différentes étapes de l'instruction, les trois prévenus avaient tous nié les faits retenus contre eux. Cependant, à la barre D.Y. et B.C. ont tenté de se disculper, surtout du chef d’inculpation lié à “la bande criminelle organisée”, en déclarant successivement, chacun en ce qui le concerne “qu’ils n’ont aucune relation avec le trafic de drogue”.
Quant à G.M.A., il a été le seul à reconnaître avoir acheté la marchandise à Maghnia à l’insu de D.Y. qui est resté à l’hôtel. Pour ce qui est de B.C., il a déclaré qu’il se trouvait à Tlemcen lors de la transaction.
Le représentant du ministère public a requis, à l’issue de son réquisitoire, et au regard de la gravité des charges pesant sur les trois mis en cause, 20 ans d’emprisonnement assortis d’une amende de 100 000 dinars à l’encontre de chacun des prévenus. Quant aux cinq avocats de la défense, en tentant de minimiser la gravité des faits, ils ont tous rejeté le grief de “bande criminelle organisée” porté contre leurs mandants en insistant sur le fait qu’il s’agit d’un simple flagrant-délit et ont plaidé des circonstances atténuantes.

A. B.

Categorie(s): ouest

Auteur(s): Bousmaha A

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..