Un phénomène qui fait sa loi sur les terrains économiques du monde, La contrefaçon : une menace permanente

Liberte; le Dimanche 17 Mai 2015
110704

L’hôtel El-Aurassi abritera, les 1er et 2 juin prochain, un événement qui ne se décroche pas de l’actualité mondiale. La contrefaçon. Un expert international en douane déclarait récemment dans un journal européen à grand tirage que “la qualité des contrefaçons s'est considérablement améliorée… C’est parfois la longueur d'une aiguille d'une montre qui trahit le faussaire. Ou, plus prosaïquement, la manière dont la notice d'utilisation n'a pas été correctement pliée”.
Les dégâts sont énormes. Le chiffre d'affaires de la contrefaçon est estimé à 500 milliards d'euros dans le monde et coûte 200 000 emplois dans le monde dont 100 000 en Europe. On parle donc de l’impact social, c'est-à-dire l'action d'enlever des emplois aux entreprises légales. Le savoir-faire national est copié, ce
qui conduit à la suppression de beaucoup d’emplois.
Non seulement à ce niveau, font remarquer les experts internationaux, mais aussi sur la santé de l’individu et… sur la santé de l’État, puisque “celui-ci ne perçoit pas d'impôts sur ces produits distribués illégalement et a donc moins d'argent à investir pour les services
publics, la construction de routes, les écoles, la santé, etc.”. Ces journées, organisées par RH. International Communication, placées sous le patronage des ministres de l’Industrie et des Mines et du ministère du Commerce, tenteront après celles de 2014, en présence pour la première fois d’experts internationaux notamment maghrébins et européens, de mettre en débat toutes ces questions qui fâchent le monde de l’économie.
Quinze conférences sont au programme animées par les deux ministères, les douanes, Inapi, Inaor, ONML, Algerac, juristes nationaux et étrangers ; tout un monde pour démontrer l’urgence de bloquer ce volet collatéral économique de la contrefaçon qui menace les consommateurs qui sont réduits à faire les frais de la concurrence déloyale.
La direction des douanes avait indiqué, en 2014, que “pour les seuls 6 premiers mois de l’année 2013, les services des douanes ont
saisi environ 376 642 produits contrefaits contre 781 000 produits en 2012. Pas moins de 7 millions d’articles ont été saisis au cours des 7 dernières années”.

R. N.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..