Université Abdelhamid-Ibn-Badis de Mostaganem, “Ingénierie des formations, où en sommes-nous ?”

Liberte; le Mercredi 26 Novembre 2014
123294

Les montages de dispositifs de formation s’appuient préalablement sur la notion de besoin et qu’ils sont de plus en plus déterminés par l’environnement social et professionnel du public formé.

“I  ngénierie des formations, où en sommes-nous ?”. C’est sous ce thème que le Laboratoire de recherche didactique des projets de formation et conception de curicula de la faculté des lettres et des arts de l’université Abdelhamid-Ibn-Badis de Mostaganem organise aujourd’hui et demain son deuxième colloque national, afin de faire le point sur les démarches et techniques d’ingénierie linguistique en formation continue et ouvrir des perspectives nouvelles tenant compte des nouvelles dimensions en formation continue des adultes. Saâdane Braïk, directeur dudit laboratoire, explique que, depuis quelques décennies, les montages de dispositifs de formation s’appuient préalablement sur la notion de besoin et qu’ils sont de plus en plus déterminés par l’environnement social et professionnel du public formé. Mais il ajoute que la conception de l’ingénierie de la formation inspirée de l’ingénierie industrielle, en particulier de l’ingénierie de projet n’a réellement été adoptée qu’à partir des années 80.
C’est à cette date qu’une réelle recherche d’une adéquation maximale entre des besoins potentiels et les réponses spécifiques devient l’objectif majeur. Malgré cela, ajoute M. Braïk, la mondialisation impose des besoins et des impératifs nouveaux : le CECR (Cadre européen commun de référence) et le web 2.0 ont également introduit d’autres dimensions et, par conséquent, les démarches “ingénieriques” doivent ainsi s’adapter à des contextes nouveaux qui vont au-delà de la traditionnelle “ingénierie des besoins linguistiques”. Ainsi, cette manifestation scientifique se fixe d’abord comme objectif de concevoir des dispositifs adaptés et rationalisés dans ce contexte bien particulier, puis de réfléchir à la manière (la plus judicieuse) de rendre les entreprises plus apprenantes dans une perspective plurilingue et pluriculturelle. Etalé sur deux journées, ce regroupement permettra à une vingtaine de communicants universitaires venus de plusieurs universités (Mostaganem, Sidi Bel-Abbès, Chlef, Tiaret, Oran, Nâama, Mascara et Saïda) de présenter leurs travaux qui s’articulent principalement autour d’exemples concrets et de réflexions sur les techniques et les démarches en vue de traiter des problèmes inhérents à la formation continue, sur la prise en compte de l’entreprise 2.0 ainsi que sur la place des langues dans une entreprise apprenante globalisée. Tous les thèmes abordés devront permettre une compréhension pertinente des concepts opératoires et des modalités pratiques inhérents à la conception et la mise en œuvre des formations pour des publics adultes.

R. R.

Categorie(s): ouest

Auteur(s): Régional Rédaction

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..