Amar Saâdani écrit à la famille de Hocine Aït Ahmed : le vide qu’il laisse est « irremplaçable »

Tsa; le Dimanche 27 Decembre 2015
40496

« Nous venons tous de perdre en Hocine Ait Ahmed un être cher dont l’amour de la Patrie et les qualités humaines l’ont préparé à servir le pays comme n’ont su le faire que les héros de légende de notre glorieuse Guerre  d’indépendance », écrit Amar Saâdani dans une lettre adressée aux membres de la famille de Hocine Aït Ahmed. Pour le FLN,  la perte de ce grand homme « est un malheur que ne peuvent sûrement pas atténuer les paroles ou les écrits de compassion », ajoute M. Saâdani dans sa lettre dont TSA détient une copie.
Dans son message, Amar Saâdani rend hommage au « nationaliste » au « Moudjahid » et « au diplomate de la révolution algérienne ». « Tout cela, poursuit le message, a grandement forgé l’homme, mûri ses idées politiques et leur ont donné force, crédibilité, légitimité lorsqu’il s’agissait de brandir haut dans le ciel les nobles principes qui l’ont guidé durant sa vie ».
« Son parcours dans l’honneur et l’exemplarité et ce qu’il incarne aujourd’hui comme symbole dans la conscience collective nationale, doivent pouvoir continuer d’inspirer les générations présentes et futures de militants et de politiciens quelles que soient  leurs sensibilités ou leurs convictions partisanes », estime le chef du FLN.
Le vide laissé par Hocine Ait Ahmed est « irremplaçable». « Seul l’amour du Tout–Puissant peut aider à remplacer ce vide et consoler ceux qui, comme moi, ont été éclairés par ses actes, ses idées et sa vison », témoigne Saâdani.
Pour le FLN, il n’y a nul doute , les idéaux de Ait Ahmed « continueront de rayonner partout où les peuples en ont soif ». « Que son souvenir demeure impérissable et que sa mémoire soit à jamais honorée par sa descendance et par tous ceux qui, en Algérie et dans le monde, héritent aujourd’hui et hériteront demain de ces belles moissons de valeurs immatérielles qui continueront  à germer de la terre qu’il a  ensemencées », conclut Amar Saâdani.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Achira Mammeri

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..