Amar Saâdani menace les candidats dissidents

Tsa; le Samedi 19 Decembre 2015
40309

Amar Saâdani menace les élus locaux réfractaires et promet de prendre des mesures disciplinaires contre ceux qui se sont portés candidats pour les prochaines sénatoriales en dehors « du cadre légal ». Dans une instruction signée par le patron du FLN datée du 15 décembre consultée par TSA, Amar Saâdani souligne que des « informations parvenues au parti font état de la décision de certains élus de se présenter aux sénatoriales en dehors du cadre légal ». Ce dernier avertit que « ces candidatures ne représentent pas le parti » et que ces élus seront « bannis et fichés sur une liste noire ». Ces élus seront exclus du parti.
Contacté par TSA, Hocine Kheldoune, membre du Bureau politique, chargé de la communication affirme que 13 élus FLN dissidents se sont présentés aux sénatoriales en tant que candidats libres. « Ils n’ont pas respecté les règles de la démocratie. Ils ont décidé de défier le parti », affirme-t-il. M. Kheldoune précise que le parti a organisé des primaires dans les 48wilayas au terme desquelles, « la liste des 48 candidats a été arrêtée et transmise et instances concernées».
Ces dissidents peuvent chahuter le vote et « compromettre les chances de nos candidats dans certaines wilaya », reconnaît notre source. Mais selon lui, ces candidats dissidents « n’ont aucune chance de passer ».
Cette fois, poursuit M. Kheldoune, la direction du parti a décidé de réagir avec fermeté contrairement aux fois précédentes. « D’habitude l’élu réfractaire retourne aux partis comme si de rien n’était après les élections. Ça ne sera plus le cas à partir de ces élections. Même s’il gagne un siège au Sénat, l’élu qui a désobéi aux règles du parti sera banni de notre parti », conclut-il.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Achira Mammeri

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..