Bouchouareb annonce un plan d’urgence pour la SNVI Rouiba

Tsa; le Mardi 22 Decembre 2015
40382

Abdeslam Bouchouareb a réaffirmé, ce mardi 22 décembre, la volonté du gouvernement de mettre en place des normes de qualité pour protéger l’économie nationale. Le ministre de l’Industrie, qui participait à la 20e journée nationale de la normalisation, a également répondu à des questions sur la situation de la SNVI et du complexe métallurgique d’El Hadjar.
 SNVI : un plan d’urgence adopté
Au sujet de la SNVI, en situation difficile, le ministre a indiqué qu’un Conseil interministériel a eu lieu hier, lundi 21 décembre, sanctionné par l’adoption d’un plan d’urgence. Sans préciser les détails de ce plan, Bouchouareb a affirmé que l’entreprise publique fait l’objet d’un plan de développement qui vise à relancer « très rapidement » la production de la SNVI.
Le complexe d’El Hadjar, anciennement ArcelorMittal Annaba et récemment repris à 100% par l’État, bénéficie également d’un plan de développement similaire. Cela dit, le ministre qui soutient que ces entreprises doivent « se remettre à produire rapidement », admet que c’est impossible dans les conditions actuelles. Il a précisé que la SNVI devra faire un effort pour sa restructuration.
Zones industrielles : 12 000 hectares de foncier
Interpellé par un participant sur le manque de foncier industriel, Abdeslam Bouchouareb a affirmé qu’une assiette globale de 12 000 hectares a été dégagée pour les zones industrielles en Algérie. Le ministre de l’Industrie a indiqué que ce foncier industriel sera disponible et lancé dès le mois de janvier prochain.
Interrogé sur la faiblesse de ce chiffre, M. Bouchouareb a répondu que c’était suffisant pour tous les projets industriels engagés.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Tewfik Abdelbari

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..