Burundi, Syrie, Irak, Maroc, Turquie, Gambie, Arabie Saoudite… Le point sur l’actualité internationale du 12 décembre

Tsa; le Samedi 12 Decembre 2015
40125

Burundi : 40 jeunes tués par balles
Les cadavres d’au moins quarante jeunes tués par balles, souvent à bout portant, ont été découverts samedi matin dans les rues de Bujumbura. Dans plusieurs quartiers, les habitants ont accusé les forces de l’ordre d’avoir arrêté vendredi tous les jeunes qu’ils rencontraient et de les avoir exécutés délibérément, plusieurs heures après l’attaque à l’aube par des insurgés de trois camps militaires de la capitale burundaise. À Nyakabiga, un quartier contestataire du centre de Bujumbura, des journalistes burundais et plusieurs témoins ont rapporté avoir vu 20 cadavres de personnes tués par balles, dont certains à bout portant. Dans le quartier voisin de Rohero II, cinq cadavres de jeunes gens gisaient sur un de ses principaux axes routiers. La plupart des personnes auraient été tuées vendredi en fin d’après-midi et dans la nuit de vendredi à samedi, bien après l’attaque des camps militaires et loin de ces camps. (Lire)

Syrie : 15 morts dans un attentat à la voiture piégée
Quinze civils ont été tués et au moins 64 blessées samedi dans un attentat à la voiture piégée dans un quartier pro-régime à Homs, dans le centre de la Syrie. « L’explosion a eu lieu près d’un centre médical dans le quartier alaouite de Zahra et a causé d’importants dégâts matériels », a affirmé Talal Barazi, gouverneur de la province de Homs. Une habitante de Homs qui se trouvait près du lieu de l’attentat a indiqué que « plusieurs détonations ont ensuite été entendues, probablement à cause de la proximité de la première explosion avec un centre de distribution de bombonnes de gaz ». « L’explosion a créé un énorme cratère et des corps ont été projetés à plus de 100 mètres », a-t-elle ajouté. (Lire)

Attentat-suicide en Irak à la frontière avec l’Arabie Saoudite
Six gardes-frontières irakiens, dont un officier, ont été tués lorsqu’un kamikaze a fait exploser son véhicule piégé vendredi en Irak, à la frontière avec l’Arabie Saoudite.  Le véhicule a explosé devant le quartier général du poste-frontière de Hafr Zaouiyah, dans la province d’Al-Anbar, blessant également quatorze gardes. Le kamikaze était vêtu d’un uniforme militaire, orné d’un insigne de capitaine, et conduisait un véhicule militaire chargé d’explosifs. L’attaque n’a pas été revendiquée dans l’immédiat, mais les attentats-suicides en Irak sont une pratique presque exclusivement employée par l’État islamique, qui contrôle de larges zones dans la province d’Al-Anbar, la plus vaste du pays. (Lire)

Maroc : démantèlement d’une cellule terroriste qui préparait des attentats
Le ministre de l’Intérieur marocain a affirmé vendredi que les autorités marocaines avaient démantelé une « cellule terroriste » dont les membres seraient liés à l’État islamique. Neuf membres constituant le noyau de ce réseau ont été arrêtés dans plusieurs villes du Maroc, dont Kénitra, près de la capitale Rabat, alors qu’ils étaient à « un stade avancé dans la préparation d’attentats ». Des munitions et des armes ont ainsi été saisies. Le ministère de l’Intérieur marocain a affirmé que les personnes arrêtées « entretenaient des liens avec des djihadistes marocains combattant dans les rangs de Daech en Syrie et en Libye ». « Les suspects ont révélé avoir reçu des instructions de Daech de viser des installations et sites sensibles dans le royaume en utilisant des explosifs », ajoute le ministère. (Lire)

L’Irak saisit l’ONU au sujet de la Turquie
Le Premier ministre irakien Haïdar al Abadi a demandé à son ministre des Affaires étrangères de saisir le Conseil de sécurité de l’ONU après le refus répété de la Turquie de retirer ses troupes stationnées dans un camp proche de Mossoul, ville du nord de l’Irak tenue par l’État islamique. L’ambassadrice des États-Unis Samantha Powers, qui assure actuellement la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU, a indiqué que la requête irakienne avait été enregistrée vendredi et que le texte demandait que soit ordonné le retrait immédiat des troupes turques présentes en territoire irakien. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a répété vendredi qu’il ne se soumettrait pas aux injonctions irakiennes d’un retrait, affirmant que ses soldats ont été déployés dans le cadre d’une mission internationale pour entraîner et équiper des forces irakiennes dans leur lutte contre Daech. (Lire)

La Gambie est désormais un « État islamique »
La Gambie, pays de près de 2 millions d’habitants en Afrique de l’Ouest, est désormais « un État islamique », a affirmé son président Yahya Jammeh dans une déclaration diffusée samedi. « Le destin de la Gambie est dans les mains d’Allah le Tout-Puissant. À partir d’aujourd’hui, la Gambie est un État islamique », a déclaré le président Jammeh. « Nous serons un État islamique qui respecte les droits des citoyens », a-t-il affirmé. Aucun détail n’a été fourni sur les modalités de ce changement de statut. La Gambie compte 90% musulmans. (Lire)

Premier scrutin ouvert aux femmes en Arabie Saoudite
Les bureaux de vote ont ouvert samedi en Arabie Saoudite pour des élections municipales, le premier scrutin ouvert aux femmes (électrices et candidates) dans le pays. Hommes et femmes doivent voter séparément en Arabie saoudite, qui était le dernier pays au monde à dénier à ses citoyennes le droit de voter et de se présenter à des élections. Samedi, électrices et électeurs doivent choisir entre 6 000 candidats hommes et 900 candidates femmes autorisées pour la première fois à se présenter. Tous briguent un siège dans les 284 conseils municipaux, seules assemblées à être composées de représentants élus mais qui ont des pouvoirs limités. (Lire)

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Yacine Babouche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..