CSC : Meghni n’y arrive plus

Tsa; le Samedi 19 Decembre 2015
40313

Le mauvais sort continue à s’acharner sur l’ancienne coqueluche des Verts, Mourad Meghni, venu relancer sa carrière au CS Constantine. Le meneur de jeu des Sanafir se blesse constamment depuis son arrivée l’été dernier au club du Vieux Rocher.
Il a passé plus de temps à l’infirmerie que sur le terrain, au grand dam des supporters clubistes et de ses fans à travers tout le territoire national. S’il est totalement rétabli de cette blessure au niveau du genou, qui l’avait privé du Mondial 2010 et l’a éloigné des terrains durant deux longues années, l’infortuné Meghni souffre désormais de blessures musculaires récurrentes qui continuent à lui empoisonner la vie. Il n’y arrive plus faute d’une bonne prise en charge et de patience aussi. Son ardent désir de jouer et son envie de mettre un terme aux mauvaises langues qui contestent son arrivée au CSC, et surtout le gros salaire que lui a accordé la direction clubiste, le forcent à brûler les étapes et à prendre le risque de renouer avec la compétition sans être rétabli à 100%.
Depuis sa venue à Cirta, il a fait deux brèves appartitions dans le championnat algérien, qui ne dépassent pas 30 minutes. La première contre le champion sortant, l’ES Sétif, à Sétif et la seconde contre le nouveau promu, l’USM Blida, à Constantine où il avait régalé tous les présents au stade Hamlaoui et les téléspectateurs par des gestes techniques de haute facture avant de se blesser. Il n’a plus rejoué depuis alors que le CSC, en pleine crise de résultats, a besoin de ses services et de son immense talent.
Agé de 31 ans, le très réservé Mourad que l’on comparait à Zindedine Zidane n’a rien perdu de sa technique. Tous les puristes prient pour lui et espèrent le revoir à nouveau sur les terrains et admirer ses prouesses qu’il a affinées dans le football en salle (futsal). Avant de venir au CSC, il a en effet joué trois mois au sein de l’équipe de futsal de Champs-sur-Marne, dirigée par son frère Saïd.

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Ali Ouezzane

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..