Déclarations de Sarkozy sur l’Algérie : l’ancien président français « est prisonnier de ses alliances avec le Maroc »

Tsa; le Samedi 16 Janvier 2016
41153

Les nouvelles déclarations de Nicolas Sarkozy sur l’Algérie et le Maroc ont provoqué des grincements de dents à Alger. Même si le gouvernement n’a pas encore réagi, un haut fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères dit ce que pense Alger des provocations de l’ancien président français.
« Ces sorties malveillantes à l’égard de l’Algérie sont d’une légèreté irresponsable de la part d’un homme politique qui aspire aux plus hautes fonctions dans un pays qui est, et restera, pour une foultitude de raisons, un partenaire stratégique de l’Algérie », regrette-t-il, sous couvert de l’anonymat.
Pour ce diplomate de haut rang, Nicolas Sarkozy est prisonnier de ses alliances avec le Maroc. Les déclarations de Sarkozy « participent assurément d’une vision superficielle totalement déconnectée de la réalité de l’Algérie et elles attestent, en même temps que leur auteur est irrémédiablement prisonnier de ses alliances régionales (Maroc) et de sa vision étroite et volontairement biaisée de l’histoire coloniale qui, malheureusement sert encore de fonds de commerce pour courtiser et drainer les voix de la droite extrême », assène-t-il.
Pour ce haut fonctionnaire du département de Ramtane Lamamra, les prises de positions de Sarkozy à l’égard de l’Algérie n’auront pas d’impact sur la relation franco-algérienne. « En définitive, de par son insignifiance cet exercice futile et répétitif, où l’esbroufe le dispute à la manipulation arrogante, restera un non-événement au regard de l’importance cruciale des intérêts croisés entre nos deux pays, intérêts bien compris au sein même de la famille politique de l’intéressé comme le démontreront d’ailleurs certaines échéances prévues à court terme », assure-t-il.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Riyad Hamadi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..