L’économie mondiale en berne

Tsa; le Mercredi 16 Decembre 2015
4

Dans tous les pays du monde, y compris dans le nôtre, les spastiques sont toujours manipulées pour donner de l’économie une vision très optimiste. En effet, souvent les statistiques sont un art pour falsifier le réel. Ainsi, dans les pays développés, comme dans les pays en voie de développement ou carrément sous-développés, les bilans économiques sont arrangés, contre toute forme d’analyse stricte et rigoureuse.
Ainsi en Algérie, le niveau du chômage stagne depuis des décennies à 10/15% mais en réalité, ces chiffres anciens sont nettement dépassés. Il en est de même pour un pays comme la France où, depuis toujours, les chiffres du chômage sont toujours falsifiés, faussés par tous les régimes politiques qui ne se distinguent plus les uns des autres, sinon par leur sublimation du libéralisme économique devenu une théorie vertueuse.
Ainsi, les chiffres du chômage en France auraient connu une amélioration au mois d’octobre et subi une dégradation au mois de novembre. Il n’en est rien. Le chômage a augmenté substantiellement dans ce pays au cours de ces deux mois cités. Et il progresse depuis une vingtaine d’années de façon inexorable et c’est grâce à la manipulation des statistiques que les différents pouvoirs de ce pays donnent l’impression qu’il y a des hauts se des bas. Ce qui est absolument faux ! Car, tout le monde sait, par exemple, qu’en trois ans et demi, le président Hollande a fait augmenter le chômage d’un million de personnes supplémentaires !
Dans le cas de l’économie allemande, ce problème est présenté d’une façon plus pernicieuse puisque les personnes qui travaillent quelques heures par mois et ne gagnent rien du tout ne sont pas comptabilisées comme chômeurs. Pire, la dette extérieure de l’Allemagne grossit d’une façon faramineuse, au même rythme que la dette française d’ailleurs. Cependant, les économistes de ces pays arrivent à tromper leurs citoyens et le monde en démontrant faussement que leur économie est saine.
Idem pour les USA où on fonctionne sur ce même mode pour mythifier la réussite de l’économie américaine.
Dans tous ces pays, on a inventé le mythe du pétrole à bon marché. Selon les spécialistes, un pétrole à 50% de sa valeur booste leurs économies respectives. Faux. Parce que ces pays voient leurs exportations diminuer, parce que les pays producteur de pétrole, qui sont généralement de gros importateurs, ne le sont plus.
Ainsi, la crise est partout, et même en Chine et en Russie !
Car l’économie mondiale fonctionne aujourd’hui en vase clos à la manière des vases communicants. Et là c’est une question de physique et non plus d’économie.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rachid Boudjedra

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..