La Chine expulse une journaliste française à cause d’un article sur la répression de la communauté musulmane

Tsa; le Samedi 2 Janvier 2016
40694

Ursula Gauthier, correspondante française en Chine de L’Obs a été expulsée du pays, jeudi 31 décembre, après un article dans lequel elle évoquait la situation de la minorité musulmane Ouïghour, implantée dans la région du Xianjiang (nord-ouest de la Chine). Publié le 18 novembre dernier, cinq jours après les attentats de Paris, l’article dénonçait l’hypocrisie du régime chinois qui demandait également un soutien dans sa « lutte contre le terrorisme ».
La journaliste écrivait alors : « Pour les organisations des droits de l’homme, la violence au Xinjiang est plutôt due à la radicalisation de jeunes poussés à bout par la répression impitoyable qui écrase tous les aspects de la vie des Ouïgours : culture, langue, religion, accès à l’éducation, au travail, voire à un simple passeport ». Puis elle citait dans cet article toutes les mesures répressives prises à l’encontre de cette communauté turcophone : prénoms musulmans interdits, fonctionnaires qui sont tenus de manger durant le ramadan, obligation de vendre de l’alcool et des cigarettes pour les restaurants des membres de la communauté ouïghour, notamment.
Expulsée de Chine suite à une campagne d’intimidation et après s’être vue refuser le renouvellement de sa carte de presse et de son visa, Ursula Gauthier déclarait à Europe 1 : « Moi je ne m’arrêterai pas ! Je connais beaucoup de gens qui sont prêts à m’informer donc je continuerai à relayer les choses que je recevrais ». De leur côté, les autorités chinoises attendent de sa part des excuses publiques préalables à tout retour éventuel dans le pays.
Depuis plusieurs années, les organisations des droits de l’homme dénoncent la politique répressive du régime communiste chinois à l’encontre de la minorité musulmane et les arrestations arbitraires effectuées dans le cadre d’opérations qualifiées d’« anti-terroriste ». Pour appuyer ses démarches, la Chine s’est d’ailleurs dotée de sa première loi antiterroriste, au contenu encore fou, adoptée il y a un peu moins d’une semaine.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Zahra Rahmouni

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..