Le député Baha Eddine dénigre Toufik, critique Louisa Hanoune et défend Saïd Bouteflika

Tsa; le Lundi 14 Decembre 2015
40174

Baha Eddine Tliba est très peu bavard. Le député FLN d’Annaba s’exprime rarement et lorsqu’il parle, il ne prend pas de gants. Dans un entretien à Ennahar TV diffusé ce lundi soir, Tliba s’est attaqué au général Toufik et à Louisa Hanoune. Il a dénigré le général Hassan, défendu Saïd Bouteflika, fait l’éloge de Tartag, l’actuel patron du DRS.
« Hassan fabriqué par Toufik »
Vice-président de l’APN, le député FLN estime que « la lettre de Toufik n’a pas eu de succès ». « Le départ du général Toufik est le début d’un État civil. Son remplaçant est un grand homme », a déclaré le vice-président de l’APN. « Sa lettre n’a pas eu de succès. Il n’a parlé que de l’affaire du général Hassan. Il n’a pas parlé des dossiers de ses 25 ans à la tête du DRS (…) Hassan est un ancien sous-officier fabriqué par le général Toufik au détriment de compétences nationales. Il est devenu le patron de l’antiterrorisme à la fin du terrorisme », poursuit-il.
Il va encore plus loin dans ses attaques contre le général Toufik, en lui reprochant d’avoir « voulu mythifier sa personne » : « Scorat était un corps opaque. Il ne rendait compte à personne sauf à Toufik. C’était sa boîte noire. Il se peut qu’il défende Hassan maintenant parce qu’il craint qu’il révèle des choses en prison ou pour lui montrer qu’il a toujours son soutien. Il a peur pour sa personne. Dans sa lettre, il se défend lui-même avant de défendre le général Hassan », ajoute Tliba.
Le député FLN d’Annaba a qualifié de perturbateurs les auteurs de la lettre des « 19-4+1 [en référence au général Toufik] ». C’est est une liste de perturbateurs sauf les grands moujahidine pour qui j’ai énormément du respect », a-t-il lancé.
Louisa Hanoune, « une marionnette »
Poursuivant ses attaques, Tliba s’en est pris également à Louisa Hanoune en la qualifiant de « marionnette de Toufik ». « Tout ce qu’elle raconte ne vient pas d’elle (…) Le PT est un parti familial. Elle n’a que quatre cadres qui alternent les postes au sein de son parti dont son frère à l’APW d’Annaba et son beau-frère au Parlement. Elle parle de démocratie alors qu’elle est Secrétaire générale de son parti depuis 30 ans (…) Le général Toufik est son parrain. Le siège de son parti appartient au DRS ainsi que ses gardes du corps et les véhicules utilisés par le parti », détaille Tliba.
Il ajoute que « Louisa Hanoune ne s’est jamais présentée au Parlement et touche son salaire chaque mois. Ses députés se plaignent d’elle et il y a même ceux qui ont fait défection ».
Baha Eddine Tliba n’a pas ménagé Khalida Toumi. « Elle est restée 12 ans à danser et chanter au ministère de la Culture. Elle a espéré un autre poste et n’a rien vu venir. Ni le Centre culturel algérien en France, ni un poste d’ambassadrice alors elle est passée à l’opposition. Le rapport de la Cour des comptes révèle des dépenses faramineuses et douteuses » sur son secteur, a-t-il ajouté.
« Bouteflika est le sauveur de l’Algérie »
Pour Tliba, l’Algérie est divisée en deux : les méchants et les gentils. Après avoir descendu en flammes le clan Toufik, il a fait l’éloge du président Bouteflika, Bachir Tartag, Abdelmalek Sellal, Saïd Bouteflika, Larbi Ould Khelifa. « Bouteflika est le sauveur de l’Algérie. Tartag, l’un des architectes de l’État civil et un héros. Larbi Ould Khelifa est un homme de savoir et de connaissance. Abdelmalek Sellal, un Premier ministre avec excellence. Ouyahia est un bureaucrate plus que politicien. Amar Saâdani, un fidèle au FLN et au président. Ali Benflis, son temps est dépassé. Chakib Khelil, jugé avant l’heure ».
Le député FLN affirme que tout ce que « le président Bouteflika a promis, il l’a réalisé ». « Tout ce qui se raconte sur le Président est bidon. On s’attaque à son frère comme on a toujours fait pour les nombreux politiciens et dirigeants du pays ».

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Walid Hamada

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..