Le pétrole poursuit sa dégringolade

Tsa; le Vendredi 11 Decembre 2015
40115

Les cours du pétrole continuaient de s’enfoncer vendredi, tirés vers le bas par la surabondance de l’offre, rapportent les agences de presse. Dans les échanges électroniques en Asie, le cours du baril de « light sweet crude » (WTI) pour livraison en janvier cédait 28 cents à 36,48 dollars. Le baril de Brent, la référence du pétrole algérien, également pour livraison en janvier, perdait 26 cents, à 39,47 dollars, selon les agences.
La situation des cours du pétrolier ne devrait pas s’améliorer en 20016. Selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) publié ce vendredi, le marché pétrolier mondial restera saturé au moins jusqu’à la fin de l’année prochaine, rapporte Boursorama.
Cette saturation est la conséquence d’un ralentissement de la croissance de la demande et d’une nette progression de la production de l’Opep, deux éléments qui ne manqueront pas de peser sur les cours, selon la même source. Et rien ne plaide en faveur d’une remontée des cours.
L’AIE, qui conseille les grandes puissances économiques dans leur politique énergétique, ne prévoit pas en effet de pénurie des capacités de stockage de l’or noir. « Dans la mesure où un supplément de pétrole, venant d’Iran, atteindra le marché, les stocks devraient augmenter de 300 millions de barils; la crainte de voir les capacités de stockage atteindre leurs limites est exagérée », explique l’AIE.
L’AIE estime que la décision prise par l’Opep la semaine dernière de ne pas plafonner sa production semble à nouveau attester de sa détermination de maximiser sa production à faible coût au détriment de la production à coût élevé de l’extérieur, quel qu’en soit le prix. « Il semble bien que la stratégie inspirée par les Saoudiens commence à porter ses fruits », écrit l’AIE, selon Boursorama.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Ali idir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..