Les Olympiques : de l’ombre à la lumière

Tsa; le Samedi 12 Decembre 2015
40140

Après avoir vécu dans l’anonymat, dans l’indifférence et dans l’ombre de l’EN A, les Olympiques algériens s’imposent sur le devant de la scène en cette fin d’année 2015 qu’ils ont marqué de leur empreinte avec leur historique qualification aux JO 2016 de Rio De Janeiro, en attendant de disputer, ce soir (20h, heure algérienne), la finale de la CAN contre le Nigeria.
Leur inattendu exploit en terre sénégalaise ressemble un peu à celui des héros d’Omdourman en 2009 où les troupes de Rabah Saâdane ont arraché aux dépens de l’ogre égyptien la qualification au Mondial dont les Algériens rêvaient depuis 1986. C’était une qualification inespérée comme celle de mercredi soir pour les JO, survenue après 36 longues années d’attente. Les poulains du Suisse Pierre André Schurmann deviennent des héros nationaux. Leur performance acquise avec seulement des joueurs locaux restera gravée en lettres d’or dans les annales du football national, dépendant sous l’ère Raouraoua de notre diaspora à l’étranger.
« Nous allons prouver à tout le monde que le joueur local est capable de réaliser des miracles lorsqu’il est mis dans les meilleures conditions », nous a confié la grande révélation de la CAN 2015 des U23, Meziane Bentahar, qui a bien profité des forfaits des Benkablia, Belalem et autre Benchaâ, sans oublier la défection d’Aît Athmane, bloqué par son club espagnol de Gijon.
Sans faire de bruit, les troupes de Schurmann sont parvenues tranquillement et vaillamment à s’extirper du groupe de la mort avant de décrocher avec brio leur ticket pour Rio. Le technicien suisse, sacré déjà champion d’Europe avec les U 17 de son pays, a réussi à former un véritable commando qui ne recule devant lui. « Notre esprit de groupe et notre solidarité vont faire la différence, j’en suis certain », nous a affirmé le défenseur de l’USMA, Ayoub Abdellaoui, la veille du départ pour le Sénégal.
C’était le cas. Nos Olympiques ont impressionné tout le monde par leur solidarité, leur grinta, leur discipline tactique, leur solidité défensive (1 but encaissé en 4 matches contre les meilleures sélections du continent) et leur efficacité (5 buts en 4 matches). Ils ne lâchent rien sur le terrain. Même s’ils ont atteint leur objectif principal, soit la qualification aux JO 2016, ils ne comptent guère s’arrêter en si bon chemin. Ils sont déterminés à marquer davantage les esprits en revenant au pays avec le trophée africain dans les bagages, le premier du genre. Bon vent.

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Ali Ouezzane

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..