Migrants, Syrie, Yémen, Irak, France, Daech, Boko Haram, Iran, Grèce… Le point sur l’actualité internationale du 22 décembre

Tsa; le Mardi 22 Decembre 2015
40365

France : un projet d’attentat contre des gendarmes et des militaires déjoué
Un projet d’attentat contre une caserne, une gendarmerie et une installation militaire a été déjoué à Orléans (au sud de Paris) la semaine dernière. Deux Français de 20 et 24 ans ont été interpellés puis déférés samedi devant un juge d’instruction. Selon les premiers éléments de l’enquête, ils étaient en contact avec un homme en Syrie, avaient réuni un financement et cherchaient à se procurer des armes pour passer à l’acte. Il s’agit du dixième projet d’attentat déjoué par la DGSI depuis deux ans. (Lire)
Onze morts dans un naufrage de migrants en Turquie
Onze migrants, dont trois enfants, sont morts noyés ce mardi au large des côtes de la Turquie lors du naufrage en mer Egée de leur embarcation qui se dirigeait vers les îles grecques. Sept autres occupants de l’embarcation qui avaient quitté la localité de Kusadasi, située juste en face de l’île grecque de Samos, ont été sauvés par les garde-côtes turcs. Les naufrages de ce genre sont fréquents dans cette zone, notamment en cette période hivernale. Dix-huit migrants dont des enfants en bas âge étaient déjà morts noyés dans la nuit de vendredi à samedi au large des côtes occidentales turques en mer Egée lors du naufrage de leur bateau qui se dirigeait vers l’île grecque de Kalymnos. (Lire)
Syrie : neuf élèves tués par des tirs de Daech
Neuf élèves ont été tués aujourd’hui dans des tirs de roquettes du groupe djihadiste État islamique (EI) sur une école dans la ville de Deir Ezzor dans l’est de la Syrie, a annoncé l’agence de presse officielle syrienne. L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a de plus indiqué que les tirs ont fait aussi 20 blessés, « pour la plupart des élèves », dans le quartier de Hrabech, contrôlé par le régime. « Le bilan risque de s’aggraver car certains blessés se trouvent dans un état grave », précise l’OSDH. Le gouvernement syrien a condamné « une attaque terroriste » et le Premier ministre Wael al-Halaqi a assuré que « les roquettes des terroristes ne nous empêcheront pas de poursuivre notre mission éducative ». (Lire)
Yémen : poursuite des combats malgré le cessez-le-feu
Le Yémen a été mardi matin le théâtre de combats et bombardements meurtriers en dépit de la prolongation annoncée du cessez-le-feu. Le ministre yéménite des Affaires étrangères avait déclaré lundi soir que le président Abd Rabbo Mansour Hadi avait « décidé de proroger le cessez-le-feu pour donner une chance à la résolution » du conflit. Cette décision a été prise en dépit des tentatives des rebelles d’arracher une « victoire illusoire », a ajouté le ministre. La trêve est entrée en vigueur le 15 décembre, afin de coïncider avec des pourparlers de paix en Suisse, mais a été violée de nombreuses fois par les belligérants. Des bombardements et des combats opposant les rebelles Houthis à la coalition menée par l’Arabie Saoudite ont eu lieu dans plusieurs régions du pays, faisant des morts et des blessés, dont au moins treize Houthis. (Lire)
Irak : les forces irakiennes sont entrées dans le centre de Ramadi
Les forces irakiennes sont entrées aujourd’hui dans le centre de la ville de Ramadi contrôlée depuis mai par l’État islamique, a indiqué un haut responsable de sécurité irakien. « Nous sommes entrés dans le centre de Ramadi depuis plusieurs fronts et nous avons commencé à purger les quartiers résidentiels », a déclaré le porte-parole des services de lutte antiterroriste irakiens, Sabah al-Nomane. (Lire)
Boko Haram : un million d’enfants privés d’école
La violence qui sévit dans le nord-est du Nigeria et dans les pays voisins visés par la secte Boko Haram prive d’école un plus d’un million d’enfants les laissant en proie aux abus, aux enlèvements et aux recruteurs des groupes armés, a annoncé mardi l’Unicef. Plus de 2000 écoles nigérianes, camerounaises, tchadiennes et nigériennes restent portes closes en raison du conflit. Des centaines ont été pillées, endommagées ou détruites. Si des centaines ont rouvert ces derniers mois au Nigeria, l’insécurité et la peur de la violence dissuadent de nombreux enseignants de reprendre les cours et les parents d’y envoyer leurs enfants. (Lire)
Un million de migrants sont arrivés par la Méditerranée en 2015
Un million de migrants sont arrivés depuis janvier en Europe, en empruntant pour la plupart les voies maritimes périlleuses de la Méditerranée. Au 21 décembre, quelque 972 000 avaient traversé la mer Méditerranée, a indiqué le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés. De plus, l’Organisation internationale pour les migrants (OIM) estime que plus de 34 000 personnes s’étaient rendues en Bulgarie et en Grèce après avoir traversé la Turquie. La moitié était des réfugiés syriens fuyant la guerre civile dans leur pays. La très grande majorité des réfugiés et migrants – plus de 821 000 – est passée par la Grèce. 810 000 d’entre eux sont arrivés par la mer. Il s’agit du flux migratoire le plus élevé depuis la Seconde guerre mondiale et les réfugiés du conflit. (Lire)
Iran : 2 réacteurs nucléaires russes en projet
La Russie va commencer la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires « la semaine prochaine », a déclaré ce mardi le porte-parole de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique. « Les travaux pour la construction » de ces réacteurs « commenceront la semaine prochaine », a déclaré Behrouz Kamalvandi. La Russie a déjà construit une centrale de 1 000 mégawatts à Bouchehr, dans le sud de l’Iran. L’annonce de ce matin intervient cinq mois après la signature d’un accord qui prévoit la limitation d’une partie du programme nucléaire iranien, en particulier l’enrichissement d’uranium, sur une période de dix à quinze ans et qui devrait entrer en vigueur début janvier. L’Iran, qui possède de grandes réserves en pétrole et en gaz, veut construire à terme 20 centrales nucléaires afin de diversifier ses sources d’énergie pour être moins dépendant des énergies fossiles pour sa consommation intérieure. (Lire)
Grèce : une résolution sur la Palestine votée
Le Parlement grec a adopté aujourd’hui une résolution appelant le gouvernement grec à reconnaître l’État palestinien lors d’une séance spéciale, en présence du président palestinien Mahmoud Abbas en visite officielle à Athènes. Le Parlement a voté en faveur de ce texte appelant le gouvernement grec « à promouvoir les procédures adéquates pour la reconnaissance d’un État palestinien et tout effort diplomatique pour la reprise des discussions pour la paix » dans la région. Pour Tassos Kourakis, vice-président du Parlement, ce vote est « un pas important vers la reconnaissance d’un État palestinien ». Mahmoud Abbas s’est dit « fier de se trouver dans le Parlement grec, le sanctuaire de la démocratie », et a remercié les députés grecs pour ce vote, qui « contribue à la création d’un État palestinien ». (Lire)

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Yacine Babouche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..