Nouveau message audio du chef de Daech, Syrie, Irak, Maroc… Le point sur l’actualité internationale du 26 décembre

Tsa; le Samedi 26 Decembre 2015
40454

Abu Bakr al-Baghdadi menace d’attaquer Israël
Abu Bakr al-Baghdadi, le chef de l’État islamique, a menacé d’attaquer Israël dans un nouvel enregistrement audio publié samedi. Le chef de Daech a promis qu’il fera payer un prix lourd à Israël : « À aucun moment, nous n’avons oublié la Palestine », affirme Baghdadi. « Sachez-le, vous les Juifs, nous ne l’oublierons jamais et bientôt vous entendrez que nous nous rapprochons de vos forces ». « Cette journée approche. Dieu vous a rassemblé [en Palestine] pour que les Musulmans vous tuent », a-t-il ajouté. Le leader de l’État islamique a également appelé les citoyens saoudiens à se lever contre leur gouvernement qui lutte contre Daech. (Lire)
Syrie : « suspension » d’un accord inédit entre le régime et Daech
Un accord inédit prévoyant l’évacuation samedi de 4 000 membres de l’État islamique, du Front al-Nosra mais aussi des civils, de trois quartiers sud de Damas a été « suspendu ». Cette annonce intervient au lendemain de la mort dans un raid du régime de Zahrane Allouche, le chef de la puissante milice islamiste Jaich al-Islam (Armée de l’Islam), principal groupe rebelle de la région de Damas. En vertu de l’accord, près de 4 000 personnes, des combattants de Daech et du Front Al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, ainsi que des civils, devaient être évacués dès samedi du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk et des quartiers voisins de Qadam et de Hajar al-Aswad. Ils devaient être transférés soit vers Raqqa, capitale de facto de Dach, dans le nord de la Syrie, soit vers Marea, une localité de la province d’Alep, aux mains de groupes rebelles islamistes et du Front Al-Nosra. Une source proche du dossier a expliqué que « l’accord était toujours sur la table » mais que « son application avait été retardée, en raison de questions logistiques ». L’Observatoire syrien des droits de l’Homme a expliqué que c’est « la difficulté de sécuriser le passage » qui a entraîné cette suspension.  (Lire)
Irak : affrontements à Ramadi entre les forces irakiennes et Daech

De violents affrontements ont opposé samedi les forces irakiennes à des combattants de l’État islamique autour de l’ancien siège du gouvernement provincial de la ville de Ramadi, chef-lieu de la province majoritairement sunnite d’Al-Anbar. Après une offensive majeure qui avait permis aux militaires irakiens d’entrer dans la ville mardi, faisant espérer une reconquête rapide de cette place forte perdue en mai, leur avancée a été ralentie par les engins explosifs, les snipers et les attaques suicides daechistes. Les troupes irakiennes buttent à un carrefour stratégique dans le quartier de Hoz proche de l’ancien siège gouvernemental, dont le contrôle est crucial pour la reprise totale de Ramadi, encore partiellement contrôlée par Daech. Deux membres des forces de sécurité irakiennes ont été tués et neuf blessés au cours des affrontements des dernières heures. Au moins trois autres sont morts vendredi. Du côté de Daech, au moins 23 ont été tués pour la seule journée de vendredi. Le nombre de combattants de Daech restant à Ramadi est estimé à moins de 400 personnes. (Lire)
Syrie : 71 morts dans une attaque suicide

Au moins 71 soldats pro-régime et combattants de groupes rebelles ont été tués dans le nord de la Syrie, dans une attaque suicide à la voiture piégée suivie par de violents combats, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme. L’attaque suicide, perpétrée vendredi par le Front al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, visait un rassemblement des forces du régime de Bachar al-Assad, dans la localité de Bachkoy, dans le nord de la province d’Alep. L’attentat et les combats ont fait au moins 33 morts dans les rangs des forces pro-Assad, tandis que 38 rebelles ont été tués. (Lire)
Mali : 10 Touaregs tués par des djihadistes

Des djihadistes ont tué 10 rebelles Touaregs lors d’attaques séparées cette semaine dans le nord du Mali, près de la frontière algérienne. Six rebelles et un nombre non précisé d’islamistes ont été tués à Talahandak pendant l’attaque d’un poste de contrôle tenu par le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), le principal groupe séparatiste touareg. Quatre autres rebelles ont été tués lorsque leur convoi envoyé en renfort est tombé dans une embuscade. Les attaques ont été menées par des membres d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), du Mouvement pour l’unité et le djihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), d’Ansar Dine et du Front de libération du Macina. (Lire)
Nigeria : explosion meurtrière dans un complexe gazier

Une forte explosion est survenue jeudi 24 décembre dans un complexe gazier du sud du Nigeria, provoquant un violent incendie. L’explosion s’est produite dans une usine d’InterCorp Oil Limited, une filiale du conglomérat nigérian, Chicason Group. Le feu a pris et l’incendie, qui a fait rage durant des heures, s’est étendu aux bâtiments et aux véhicules alentour. Aucun bilan définitif n’est connu actuellement. Le président nigérian Muhammadu Buhari a évoqué des dizaines de morts, tandis que sur place, un porte-parole de la police parle de huit personnes tuées. (Lire)
Yémen : les combats s’intensifient près de la capitale Sanaa

Les combats entre forces loyalistes et rebelles au Yémen se sont concentrés samedi dans les environs de la capitale Sanaa, neuf mois jour pour jour après l’intervention dans ce pays d’une coalition militaire arabe sous commandement saoudien. Une offensive des rebelles chiites Houthis pour reprendre des positions qu’ils avaient perdues au nord-est de la capitale Sanaa a été mise en échec par les forces progouvernementales, avec au moins 20 rebelles tués. Au nord de la capitale Sanaa, des avions de combat de la coalition ont mené à l’aube plusieurs raids contre des poches de résistance des rebelles à Majzar, une région de la province de Jawf, sous contrôle majoritaire des loyalistes. Des frappes aériennes ont également visé des positions des rebelles à Baqim et Kitaf, dans la province de Saada, le fief des Houthis dans le nord du Yémen.  (Lire)
Maroc : des centaines de migrants prennent d’assaut l’enclave espagnole de Ceuta

Le 25 décembre à l’aube, un groupe de migrants a pris d’assaut la clôture surmontée de barbelés près de Benzu, dans le nord du territoire marocain, à la frontière avec l’enclave espagnole de Ceuta. Dans le même temps, quelque 200 autres ont tenté de gagner le territoire espagnol à la nage depuis les côtes marocaines. Au moins deux d’entre eux se sont noyés, ont affirmé les autorités marocaines, qui ont indiqué avoir intercepté 120 migrants, tandis que 182 autres ont pu gagner l’enclave européenne. Douze migrants ont été emmenés à l’hôpital par la Croix-Rouge avec diverses blessures, selon les autorités espagnoles. Cela faisait plus de six mois qu’il n’y avait pas eu une tentative aussi massive. (Lire)
Bosnie : un attentat visant une centaine de personnes déjoué
Un procureur bosnien chargé du terrorisme a affirmé qu’un groupe arrêté récemment planifiait de perpétrer une attaque à Sarajevo à l’occasion des fêtes de fin d’année et de tuer « une centaine de personnes ». Onze membres présumés de la mouvance islamiste, dont des prédicateurs radicaux, ont été arrêtés mardi en plusieurs endroits à Sarajevo lors d’une opération de police. Un tribunal de Sarajevo a ordonné vendredi la mise en détention pendant 30 jours de huit de ces onze suspects. Les avocats des suspects ont affirmé pour leur part que ces accusations du parquet étaient une « simple farce » et que leurs clients « n’avaient fait que pratiquer leur religion ». Les suspects se rassemblaient, selon le parquet, dans un lieu de prière de la banlieue de Sarajevo, installé dans une maison qu’ils louaient. Après leur arrestation, le parquet avait diffusé à la presse une photo prise dans ce lieu de prière montrant un panneau sur lequel était imprimé le drapeau de l’État islamique. Aucun explosif n’a été trouvé dans l’opération, a toutefois précisé le procureur. (Lire)

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Yacine Babouche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..