Pétrole, dinar, projet… Le point sur l’actualité économique du 26 décembre

Tsa; le Samedi 26 Decembre 2015
40463

Pétrole
À Londres, le prix du baril de Brent a gagné, jeudi à la clôture (les marchés étaient fermés vendredi pour cause de Noël), 51 cents, à 37,87 dollars. À New York, le cours du baril WTI a progressé de 60 cents, à 38,10 dollars.
Le dinar
Ce samedi sur le marché interbancaire officiel, un euro vaut 117,12 dinars et un dollar se négocie 107,11 dinars. Quant à la livre sterling, elle s’échange à 159,15 DA. Les cours du dinar au niveau du marché parallèle, ce samedi, sont de 181 DA pour 1 euro. Le dollar américain se négocie à 164 DA et la livre sterling s’échange désormais à 246 DA.
Les matières premières
À Londres, le sucre a clôturé jeudi à 414,800 dollars la tonne, en hausse de 0,21%. Le cours de clôture du blé (Chicago) était quant à lui de 470,500 dollars la tonne, en hausse de 0,21%.
Les cours du café ont baissé de 1,32%, à 119,350 dollars le sac (l’unité de mesure du café est le sac représentant 60 kg),
Extension de l’activité de Citel
Cital Annaba, joint-venture entre l’entreprise du métro d’Alger (EMA), Ferrovial et Alstom (France), a annoncé ce jeudi, l’extension de son activité à l’ingénierie, l’assemblage et la maintenance des trains de grandes lignes.
Le directeur général de Cital, cité par l’APS, évalue actuellement le taux d’intégration à 15%. Il a annoncé la création d’un bureau d’études chargé de la « personnalisation des besoins », ce qui permettrait une « indépendance d’action de la partie algérienne ». Cital projette d’exporter des rames de tramway vers le Maghreb et l’Afrique.
Nouvelles estimations de l’Opep
L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a publié mercredi une étude concernant sa prévision de production à l’horizon 2020, et son estimation des prix du baril en 2020 et 2040.
L’Opep estime qu’en 2020, il sera nécessaire de pomper 30,7 millions de barils par jour (mbj), alors qu’actuellement la production est autour de 32 mbj. Concernant les prix, l’Opep table sur un rebond du baril à 70 dollar en 2020 et 95 dollars en 2040.
Ces hypothèses reposent sur une estimation de demande à la hausse dans les pays en voie de développement. Concernant la production du pétrole de schiste, l’Opep estime qu’elle ne diminuera que vers la fin de la décennie 2030.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Shahinaz Benkaci

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..