Sucre, viandes, lait… La facture alimentaire de l’Algérie en baisse

Tsa; le Dimanche 20 Decembre 2015
40325

Les prix des principaux produits alimentaires importés par l’Algérie ont enregistré une baisse sur le marché international, selon les données du ministère du Commerce, publiées ce dimanche 20 décembre via l’agence officielle APS.
Fort recul pour la poudre de lait, les viandes et les sucres
La grille d’analyse du ministère relève un repli de 43,5% des prix à l’importation des poudres de lait, dont l’Algérie est le 3e importateur mondial. En effet, le prix de la tonne de poudre de lait passe d’une moyenne de 5 000 dollars durant les 10 premiers mois de l’année 2014 à 2 834 dollars pour la même période de l’année en cours. Les principaux fournisseurs sont la Nouvelle-Zélande (42%), la France (18%) et la Belgique (10%), précise la même source.
De leur côté, les sucres roux et blanc ont connu un recul de 18,7% des prix sur la période de référence. Dans le détail, le sucre roux a baissé à 358 dollars la tonne en 2015, contre 430 dollars en 2014. Le sucre blanc, plus cher, enregistre une baisse appréciable de 116$ par tonne en moyenne, pour atteindre 506 dollars la tonne sur les 10 premiers mois de 2015, indique le ministère du Commerce. Onze importateurs privés activent dans le domaine de l’importation du sucre, qui reste dominée par « une entreprise privée » (90,8% pour le sucre roux et 48% pour le sucre blanc), en allusion à Cevital.
Autre baisse : 17,57% pour les viandes, à l’exception de la catégorie des viandes bovines congelées (+10%). Toujours dans le domaine alimentaire, les huiles brutes (sauf deux) ont globalement connu une baisse comprise entre 2% et 21% de leur prix moyen à l’importation, indique la même source.
Le blé dur en hausse
Dans sa globalité, la facture des céréales, semoule et farine a connu une baisse de 6,4% entre les deux périodes étudiées. C’est le cas notamment pour le blé tendre qui recul de 55$ par tonne en moyenne, pour atteindre 245$. Une bonne nouvelle, étant donné que l’Algérie importe essentiellement du blé tendre. Au contraire, le blé dur enregistre une hausse de son prix moyen, passant de 452 dollars/tonne, contre 393$ l’année dernière.
Le maïs connaît également un repli de son prix moyen, à 200$/tonne contre 244$ entre les deux périodes étudiées.
Par ailleurs, le ministère du Commerce indique une hausse pour certaines catégories d’aliments, comme les amandes (+45%), les lentilles (+32), le double concentré de tomates (+28%), le café torréfié (19%), le thé (6%) ou les pâtes alimentaires (5%).
Le ciment en baisse
Selon la catégorie de ciment, les prix de ce matériau de construction ont baissé entre 1 et 23%. Au total, l’Algérie a importé 5,2 millions de tonnes de ciment, pour un montant total 376,6 millions de dollars sur les 10 premiers mois de l’année. Douze opérateurs privés sont responsables de 39% des importations de ciment en Algérie.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Tewfik Abdelbari

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..