Tarifs d’électricité et de gaz : les détails des augmentations

Tsa; le Mardi 5 Janvier 2016
40761

En vigueur depuis le 1er janvier, les augmentations des tarifs de l’électricité décidés dans le cadre de la Loi de finances 2016 concerneront près de 76% des consommateurs. Les augmentations des prix du gaz toucheront près 57% des consommateurs, selon les données publiées par la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (Creg) concernant la nouvelle tarification.
« Pour l’électricité basse tension, aucune augmentation de prix ne sera appliquée pour les consommations comprises entre 0 et 125 kWh/trimestre (tranche 1) et entre 125 et 250 kWh/trimestre (tranche 2) », indique la Creg cité par l’agence APS. Des augmentations de 15,15% et 31,13% par rapport au prix actuel seront par contre appliquées respectivement à la troisième tranche (entre 250 et 1,000 kWh/trimestre) et la quatrième tranche (supérieur à 1,000 kWh/trimestre).
La même tarification progressive a été appliquée pour la consommation de gaz à basse pression. Les tarifs augmentent de 24,04% pour la troisième tranche (entre 2 500 et 7 500 th/trimestre) et de 41,74 % pour la quatrième tranche (supérieur à 7 500 th/trimestre) seulement.
Selon les calculs de la Creg, près de 54% des petits consommateurs d’électricité et 43% des petits consommateurs de gaz sont concernés par les augmentations de la tranche 3. 22% des petits consommateurs d’électricité et 14% des petits consommateurs de gaz sont touchés par les relèvements de tarifs de la tranche 4, précise la même source.
Dans ce contexte, 24% des consommateurs d’électricité basse tension et 43% des consommateurs de gaz basse pression ne vont pas subir les augmentations de tarif.
Pour ce qui est de la consommation d’électricité haute tension type B et de gaz haute pression qui concerne notamment les industriels, la Creg parle d’augmentations de 20% et de 35% respectivement.
Mais ces augmentations ne vont pas « permettre le rétablissement de l’équilibre financier des sociétés de transport et de distribution de l’électricité et du gaz (Sonelgaz) en 2016 », souligne la Creg qui précise que cette nouvelle tarification « permettra néanmoins de réduire leur déficit sur cet exercice ».

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rafik Tadjer

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..